Pakistanaise ou brésilienne, 14 semaines de congé maternité pour les salariées de L'Oréal

le
6
Pakistanaise ou brésilienne, 14 semaines de congé maternité pour les salariées de L'Oréal
Pakistanaise ou brésilienne, 14 semaines de congé maternité pour les salariées de L'Oréal

« Ambitieux, révolutionnaire, unique au monde ». Jean-Paul Agon, président directeur général de L'Oréal, n'est pas avare de compliments pour décrire le programme de politique sociale baptisé « Share & Care » que le géant mondial des cosmétiques a lancé en octobre 2013. «L'Oréal a toujours été en France une entreprise très engagée sur le plan social, voire la plus en pointe aujourd'hui», se félicite-t-il dans une interview accordée au « Parisien ». Et de citer en exemple le fameux « mois Schueller», du nom du fondateur du groupe, qui, il y a cinquante ans, accordait 30 jours de congé maternité supplémentaires aux femmes.

«Il était temps d'élargir cette performance sociale à tous les salariés»

«Chez L'Oréal, insiste Jean-Paul Agon, la dimension sociale a toujours été indissociable de la dimension économique ». Un discours qui ne devrait pas laisser indifférent le Premier ministre Manuel Valls qui a inauguré lundi 3 novembre le nouveau siège social du groupe L'Oréal à Clichy (Hauts-de-Seine).  Mais si L'Oréal est 100% français, il réalise plus de 90% de son chiffre d'affaires à l'étranger et sur les 77400 salariés du groupe, seuls 12000 travaillent en France. « Il y a deux ans, nous nous sommes dit qu'il était temps d'élargir à l'ensemble de nos collaborateurs dans le monde cette performance sociale ». Sous la houlette de Bertrand de Senneville, directeur général des relations sociales, le groupe a concocté son programme «Share & Care » qui va permettre d'ici 2015, à tous les salariés du groupe, qu'ils soient pakistanais, brésiliens ou espagnols, de bénéficier d'une couverture sociale digne de ce nom.

Prévoyance, santé, parentalité, qualité de vie au travail

Ce programme mondial, confirmé par l'Organisation internationale du travail (OIT), se déploie autour de 4 points principaux : la prévoyance, la santé, la parentalité et la qualité de vie au travail. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gyere le mardi 4 nov 2014 à 14:13

    Mais non, ils ont le cœur et le discours à gauche, mais le portefeuilles à droite!!

  • rj99 le mardi 4 nov 2014 à 12:38

    Et pourtant ceux qui critiquent ici s'ils viennent là c'est pas pour cracher sur les plus valus ! Seraient-ils jaloux ou craindraient-ils de voir leurs dividendes se restreindre ?

  • rj99 le mardi 4 nov 2014 à 12:34

    Les commentaires sont affligeants, quoi que fasse un patron ce sera toujours tourné de façon négative. Ce n'est pas comme ça que l'on progresse mais veulent-ils progresser? Ceux qui prétendent représenter les ouvrier !

  • ZvR le lundi 3 nov 2014 à 15:30

    Ils vendent - Très cher - de la bonne conscience aux bobos.

  • olive84 le lundi 3 nov 2014 à 13:45

    mdr mdr mdr... ouais ils ne seront jamais aussi genereux qu avec l ump et sarko !! quelle bande de faux c.uls .. mais vrt rien ne leur fait honte à ces gens là !!

  • mickae82 le lundi 3 nov 2014 à 13:28

    bla bla c'est du publi-relationnel