Pakistan : une télénovela qui brise les tabous

le
0
VIDÉO- Actuellement en tournage, une série sulfureuse risque de soulever la controverse au pays des purs.

S'il fait la une des gazettes en Europe, le mariage gay demeure une incongruité dans les pays musulmans. Cinéma et télévision n'y renoncent pas pour autant à ébranler les tabous. A Tunis, le gouvernement islamiste avance prudemment: il vient de rendre hommage à Abdellatif Kechiche, l'auteur franco-tunisien de «La vie d'Adèle», Palme d'or à Cannes, en occultant cependant le thème du film, un amour pas très politiquement correct entre deux femmes. Au Pakistan, pays des purs, on ne badine pas davantage avec la religion et les bonnes moeurs. Les écrivains Salman Rushdie (d'origine indienne) et Talisma Nasreen (née au Bangladesh) en savent quelque chose, eux dont la tête fut mise à prix par des fondamentalistes qui déchaînèrent, au Pakistan comme ailleurs, des foules en colère.

A Lahore, capitale culturelle du Pakistan, Nabeel Sarwar, avocat formé à Ca...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant