Pakistan : un journaliste assassiné après une enquête sur al-Qaida

le
0
Syed Saleem Shahzad a été retrouvé mort mardi soir deux jours après avoir été enlevé non loin de son domicile. Ce journaliste avait enquêté sur l'infiltration de l'armée pakistanaise par al-Qaida. Les services secrets pakistanais sont montrés du doigt, les Etats-Unis condamnent.

Saleem Shahzad en savait trop. Surtout, ce qu'il savait dérangeait. Son dernier article, qui mettait en lumière l'infiltration de l'armée pakistanaise par al-Qaida, a-t-il été le déclencheur de sa «liquidation» ? Ses confrères en sont persuadés, Saleem, 40 ans, chef du Bureau d'Asia Times Online à Islamabada, été assassiné par des agents de l'ISI, les services secrets pakistanais. «Lorsqu'il a été enlevé, Syed Saleem Shahzad se trouvait dans un périmètre ultra-sécurisé de la capitale où seuls des agents de l'ISI sont susceptibles d'intervenir», fait valoir un journaliste pakistanais.

Journaliste d'investigation, remarquablement bien informé sur les talibans et al-Qaida, Syed Saleem Shahzad se savait en danger. Il avait reçu à plusieurs reprises des menaces d'officiers de l'ISI qui jugeaient ses publications «nuisibles pour l'intérêt national du Pakistan». Il avait demandé à son épouse d'alerter Ali Dayan Hasan, le représentant de Human Rights Watch (H

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant