Pakistan : tirs contre un avion de ligne, une passagère tuée

le
0
Pakistan : tirs contre un avion de ligne, une passagère tuée
Pakistan : tirs contre un avion de ligne, une passagère tuée

Un avion de ligne de la Pakistan International Airlines a été visé par des tirs mardi soir alors qu'il allait atterrir à Peshawar, dans le nord-ouest du Pakistan. L'appareil en provenance de Ryad, avec plus de 170 passagers à bord, a été attaqué peu avant minuit alors qu'il était en phase d'approche, selon un porte-parole de PIA, Mashud Tajwar. Il se trouvait alors à une altitude comprise entre 50 et 150 mètres, selon ce dernier. Le pilote «est parvenu à poser (l'appareil) sans encombres», évitant ainsi la catastrophe, a expliqué un haut responsable policier, Najeeb Ur Rehman. «Une passagère et deux stewards ont été blessés, et la passagère est décédée par la suite à l'hôpital», a toutefois précisé le porte-parole de la compagnie aériene.

Huit balles de kalachnikov ont été tirées sur l'avion alors que celui-ci se trouvait à quelque 5 km de l'aéroport, et l'ont atteint au niveau de la queue, selon un premier rapport balistique cité par Muhammad Faisal, un haut responsable de la police de Peshawar. La police de Peshawar a lancé une chasse à l'homme pour tenter de trouver les assaillants aux alentours de l'aéroport, entouré de faubourgs populaires labyrinthiques d'où il peut être facile d'ouvrir le feu sur des appareils en approche. Les vols de l'aéroport international de Peshawar ont été brièvement suspendus, avant de reprendre normalement, ont indiqué PIA et l'Aviation civile pakistanaise.

Des représailles après l'offensive au Waziristan du nord

L'attaque n'avait pas été revendiquée ce mercredi. Les soupçons se portent sur les rebelles talibans, qui ont promis de sanglantes représailles après le lancement il y a dix jours d'une opération militaire au Waziristan du nord. Ils ont notamment mis en garde des entreprises internationales et les compagnies aériennes, leur conseillant de mettre fin à leurs activités ou d'en subir les conséquences. L'opération vise à éradiquer les repaires des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant