Pakistan-Raid des paramilitaires au siège d'un parti politique

le
0

ISLAMABAD, 11 mars (Reuters) - Le siège d'un important parti politique pakistanais à Karachi a été investi mercredi par des paramilitaires pakistanais qui y ont saisi des armes et arrêté des personnes soupçonnées de plusieurs crimes, ont annoncé les autorités. Le parti, Muttahida Qaumi Movement (MQM, Mouvement national uni), est la formation politique majoritaire à Karachi, principale ville du Pakistan avec 18 millions d'habitants. Le siège du MQM n'avait pas l'objet de perquisition depuis 1992. Les détracteurs du parti l'accusent d'avoir recours au meurtre contre ses opposants ainsi qu'à l'extorsion de fonds. Le MQM dément. Il affirme que ce sont ses permanents qui sont persécutés. Selon le colonel Tahir Mehmood, des Sindh Rangers qui ont opéré le raid, l'opération n'avait pas de motif politique. Elle a été déclenchée sur une information selon laquelle plusieurs hommes recherchés se trouvaient au siège du parti, notamment un condamné à mort par contumace pour le meurtre d'un jeune journaliste de télévision en 2011. Quatre autres personnes, qui ont reconnu être membres du MQM, son déjà en prison pour cette affaire. Le MQM a démenti leur appartenance au parti. Le leader du MQM, Altaf Hussain, vit en exil à Londres. Il est recherché pour une autre affaire de meurtre au Pakistan. De nombreux groupes activistes, dont les taliban pakistanais, ont leur siège à Karachi, ville portuaire réputée pour sa violence. De nombreux partis politiques y ont des branches armées qui se livrent des guerres de territoire. (Syed Raza Hassan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant