Pakistan : les chrétiens avaient pressenti l'attentat de Pâques

le
0
Pakistan : les chrétiens avaient pressenti l'attentat de Pâques
Pakistan : les chrétiens avaient pressenti l'attentat de Pâques

Les chrétiens du Pakistan craignaient le pire et  le pire est arrivé. Après l'exécution d'un assassin islamiste, ils s'attendaient à un retour de bâton. Et ces craintes se sont matérialisées avec l'attentat qui a ensanglanté un parc de Lahore le jour de Pâques. Une faction dure du mouvement des talibans pakistanais a revendiqué l'attaque qui a fait 72 morts dimanche. Et ils ont confirmé que leur cible était les chrétiens, menaçant de perpétrer d'autres attentats à l'avenir. Le pape François a demandé lundi aux autorités de tout faire pour assurer la sécurité de la population et en particulier de la minorité chrétienne, qualifiant l'attentat d'«exécrable».

Des représentants de la communauté chrétienne ont fait part du mauvais pressentiment qui les habitait depuis que le gouvernement avait pendu Mumtaz Qadri, un islamiste radical ayant tué Salman Taseer, un homme politique favorable à une réforme de la loi controversée sur le blasphème. «La communauté chrétienne s'attendait à un retour de bâton après l'exécution de Qadri, surtout à l'occasion de fêtes religieuses telles que Pâques», estime Shamoon Gill, militant chrétien et porte-parole d'une organisation de défense des minorités. «Nous craignions que quelque chose n'arrive». Ces craintes n'ont fait qu'augmenter lorsque les islamistes ont organisé le jour de Pâques des prières commémoratives pour Mumtaz Qadri, pendu le 29 février et salué comme un héros par une frange conservatrice de la société. 

Dans leur revendication, les talibans n'ont pas mentionné l'extrémiste pendu. Mais l'attentat est intervenu au moment même où des heurts opposaient la police à des milliers de partisans de Qadri à Islamabad, réclamant l'application de la loi sur le blasphème et l'exécution d'une chrétienne justement condamnée pour de tels faits, Asia Bibi. «Des manifestants réclament qu'un assassin (Qadri, NDLR) soit considéré comme un héros de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant