Pakistan : le règne du cruel Fazlullah annoncé

le
0
Les talibans viennent de se choisir un nouveau chef, qui s'est juré d'instaurer la charia et de détruire l'État et l'armée de son pays.

Les drones américains ont eu raison de Hakimullah Mehsud, pulvérisé par un missile le 1er novembre. Mais la mort du chef du mouvement des talibans pakistanais (TTP) n'a pas décapité l'organisation. Elle a propulsé à sa tête un ennemi acharné de l'État et de l'armée, le mollah Fazlullah. L'homme qui a commandé en 2012 la tentative d'assassinat sur la jeune Malala Yousafzai, qui menait campagne pour la scolarisation des filles de la vallée de Swat dans le nord du pays.

Un turban noir qui lui écrase la tête et une barbe broussailleuse, Fazlullah a nourri sa haine des institutions pakistanaises à l'ombre de son beau-père, Sufi Muhammad. Ce religieux réclamait l'instauration de la charia dans la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays, il y a vingt ans. À l'époque, Fazlullah fréquentait l'école coranique de Sufi Muhammad....

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant