Pakistan : le difficile combat d'un ministre chrétien

le
1
Paul Bhatti se mobilise pour faire libérer Rimsha Masih, une fillette accusée d'avoir brûlé des pages du Coran.

À Islamabad

Le soir du 16 août, Paul Bhatti s'attendait à passer une nuit tranquille. À trois jours de la fête de l'Aïd, qui marque la fin du ramadan, le travail s'arrête. Tout le monde part en vacances. Les commerçants baissent le rideau. Vers 20 heures, le téléphone portable du ministre des Minorités s'agite. Au bout du fil, un chrétien, affolé. «Ils vont nous attaquer et brûler nos maisons!» L'homme habite à Mehrabadi, un quartier pauvre d'Islamabad. Une chrétienne de 11 ans, Rimsha Masih, est accusée d'avoir brûlé des pages du Noorani Qaida, un manuel d'enseignement du Coran pour les enfants. Les fidèles de la mosquée, emmenés par l'imam, sont déchaînés. Les chrétiens craignent des représailles. «J'ai vu le spectre d'un nouveau Gojra», confie Paul Bhatti. Le 1er août 2009, dans le village de Gojra, dans l'est du pays, des extrémistes islamiques avaient tué sept chrétiens et incendié une centaine de maisons. Une rumeur accusait les chrétien

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • derastea le lundi 27 aout 2012 à 07:34

    Ca c'est la tolérance vu du coté de ceux qui pratique le coran