Pakistan : l'armée lance une offensive terrestre contre les talibans et Al-Qaïda

le
0
Pakistan : l'armée lance une offensive terrestre contre les talibans et Al-Qaïda
Pakistan : l'armée lance une offensive terrestre contre les talibans et Al-Qaïda

L'opération est baptisée «Zarb-e-Azb» - du nom d'une épée utilisée par le prophète Mahomet - et vise les talibans et Al-Qaïda. L'offensive terrestre de l'armée pakistanaise se poursuit dans le nord-ouest du pays. Les autorités du pays ont annoncé ce lundi avoir lancé leurs troupes au sol afin d'éradiquer les repaires des talibans et d'Al-Qaïda dans leur principal bastion tribal, le Waziristan du Nord. Il s'agit de la seconde phase d'une vaste l'offensive, lancée il y a deux semaines près de la frontière afghane.

Avant le début de cette opération terrestre dans le Waziristan, précédée de deux semaines de bombardements aériens, l'armée avait conseillé à tous les habitants de ce district tribal de le quitter au plus vite. Au total, près d'un demi-million de civils, soit la grande majorité de la population, ont depuis fui la zone. Certains jihadistes avaient également déserté le secteur, appréhendant les combats.

Selon le général Asim Bajwa, porte-parole de l'armée, après l'évacuation de toute la population civile, les soldats se dirigent vers les principales villes du discrit

#ZarbeAzb:After evacuation of all Civil population,ground operation starts in MiranShah today.Troops enter town for house to house search? AsimBajwaISPR (@AsimBajwaISPR) June 30, 2014

br> «Les soldats se sont dirigé vers le marché central de Miranshah ce matin vers 9 h 30 (6 h 30, heure française), après avoir détruits des repaires rebelles par des tirs d'artillerie. L'opération est menée avec des tanks et autres véhicules blindés», a détaillé un autre responsable militaire. «Les soldats ont également pris le contrôle de l'hôpital civil de Miranshah», a-t-il précisé. 

376 rebelles tués depuis le début des opérations

Depuis le lancement de l'offensive «Zarb-e-Azb» sur le Waziristan du Nord, le 15 juin dernier, 376 rebelles ont été tués, 19 autres se sont rendus et 17 soldats ont perdu la vie, selon les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant