Pakistan et USA en état de «guerre froide»

le
0
Après l'«affaire Davis» en janvier, le raid commando contre Ben Laden en mai, une bavure de l'Otan en novembre a ravivé le ressentiment déjà vif contre l'Amérique au «pays des Purs». Et les relations entre les deux gouvernements restent gelées.

Sur la mythique Grand Trunk Road, entre Lahore et Islamabad, des silhouettes fantomatiques émergent du brouillard: des hommes debout sur des tongas de fortune, assemblage de mauvaises planches montées sur de grandes roues en bois, tiré par des chevaux faméliques ; ou encore raides comme la justice sur des bicyclettes d'un autre âge. Tous drapés dans de larges châles de laine blanche retombant sur un shalwar kameez de coton. Le froid est rude au nord du Pakistan. La pénurie d'électricité et de gaz n'arrange rien. Dix heures par jour de coupures en moyenne, ni lumière ni chauffage, pas même de quoi faire cuire la nourriture.

À Islamabad, capitale aseptisée d'un pays à l'agonie, quelques vitrines aguicheuses tentent de donner le change. Depuis 2007, la crainte des attentats a jeté une chape de plomb sur cette ville endormie. Elle est devenue une cité en état de siège. Check-points aux carrefours des larges avenues, vérifications d'identité à tout bout de champ...

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant