Pakistan-112 acquittés après un incendie visant des chrétiens

le
2
    LAHORE, Pakistan, 29 janvier (Reuters) - Un tribunal 
pakistanais a acquitté les 112 personnes soupçonnées d'avoir 
incendié en 2013 plusieurs centaines de logements habités par 
des chrétiens à Lahore, dans l'est du pays, après une rumeur de 
blasphème visant l'un des habitants, a annoncé dimanche un 
avocat de la défense. 
    En mars 2013, plus de 125 habitations du quartier de Josep 
Colony avaient été incendiées par une foule de plus de 3.000 
musulmans; peu auparavant, un chrétien, Sawan Masih, avait été 
la cible de rumeurs l'accusant d'avoir tenu des propos 
insultants sur le prophète Mahomet. 
    L'incendie n'a tué personne mais le quartier visé a été très 
endommagé. Deux églises et des dizaines d'exemplaires de la 
Bible ont été détruits. 
    Ghoulam Mourtaza Chaudhry, avocat de la défense, a déclaré 
que le tribunal anti-terroriste de Lahore avait acquitté les 112 
accusés. 
    "Ils ont été acquittés par le tribunal faute de preuves 
contre eux", a-t-il dit à Reuters. "Les témoins de l'accusation 
n'ont pas pu identifier les accusés et leurs déclarations 
étaient contradictoires." 
    Les 112 mis en cause étaient déjà en liberté sous caution. 
    Sawan Masih a déclaré à la police après son arrestation que 
les accusations de blasphème portées contre lui étaient 
mensongères et qu'elles étaient liées à un différend l'opposant 
à un ami. Il a été condamné à la peine capitale en 2014 mais il 
a fait appel. 
    La loi pakistanaise punissant le blasphème est souvent 
accusée d'être l'objet d'abus. La commission des Droits de 
l'homme du Sénat pakistanais a annoncé récemment qu'elle allait 
débattre des moyens d'éviter les abus d'application de la loi 
sur le blasphème, une première en plusieurs décennies.  
    Dans le camp conservateur, certains jugent au contraire que 
le fait même de critiquer cette loi constitue un blasphème et en 
2011, un gouverneur a été assassiné par son garde du corps après 
s'être prononcé pour une réforme du texte. 
 
 (Mubasher Bukhari; Marc Angrand pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 34flora il y a 11 mois

    et bien sûr, on n'a pas trouvé le ou les coupables....

  • 34flora il y a 11 mois

    on met le feu à plusieurs centaines de logements pour un blasphème.... et après ça, on s'étonne du rejet de cette secte dans les pays non soumis à leur croyance.