«Pain au chocolat» : le CFCM retire sa plainte contre Jean-François Copé

le
0
VIDEO - Le Conseil français du culte musulman assure que le président UMP a «exprimé des regrets» au sujet de ses propos contestés sur le ramadan. Jean-François Copé estime pour sa part avoir dissipé un malentendu.

Confirmé jusqu'en septembre prochain à la tête de l'UMP, Jean-François Copé voulait en finir avec l'épisode dit du «pain au chocolat». Le président de l'UMP, dont la popularité est en berne, était sous le coup d'une plainte déposée par le Conseil français du culte musulman (CFCM) après ses déclarations controversées prononcées lors de la campagne interne. Lors d'un meeting à Draguignan, Jean-François Copé avait évoqué le cas d'un jeune qui se serait fait «arracher son pain au chocolat par des voyous» au motif «qu'on ne mange pas au ramadan».

Une sortie jugée diffamatoire et islamophobe par le CFCM qui avait décidé de porter l'affaire devant la justice. En fin de semaine dernière, une enquête préliminaire avait été ouverte par le pa...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant