«Pain au chocolat» : le CFCM retire sa plainte contre Copé

le
3
Le président du Conseil français du culte musulman et le patron de l'UMP ont confirmé le retrait de la plainte en diffamation. Problème : le sujet ne fait pas l'unanimité au sein de l'instance et la personne qui a déposé plainte refuse de se plier aux consignes de sa direction.

Confirmé jusqu'en septembre prochain à la tête de l'UMP, Jean-François Copé voulait en finir avec l'épisode dit du «pain au chocolat». Le président de l'UMP, dont la popularité est en berne, était sous le coup d'une plainte déposée par le Conseil français du culte musulman (CFCM) après ses déclarations controversées prononcées lors de la campagne interne. Lors d'un meeting à Draguignan, Jean-François Copé avait évoqué le cas d'un jeune qui se serait fait «arracher son pain au chocolat par des voyous» au motif «qu'on ne mange pas au ramadan».

Une sortie jugée diffamatoire et islamophobe par le CFCM, qui avait décidé de porter l'affaire devant la justice. En fin de semaine...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dugan le jeudi 10 jan 2013 à 12:41

    Tout ceci manque de courage ...

  • rodde12 le jeudi 10 jan 2013 à 10:59

    Ce sont les religions qui devraient être interdites ; Ou tout au moins tout prosélytisme. elles constituent des groupes de pression particulièrement efficaces et sont à l'origine de nombreuses guerres civiles ou de conquete. Imaginez ce que serait le proche orient si tous les pays étaient laics et démocratiques?Pour un pays laic s'appuyer sur des religions est une faute.

  • M1531771 le jeudi 10 jan 2013 à 08:56

    M.D.R....!!!!