Pagesjaunes : un courtier à la vente

le
0
(lerevenu.com) - Le marché prend prétexte de la parution du conseil de vente du titre par Gilbert Dupont pour s'alléger. Le rebond du cours de Bourse de 47% depuis le début de l'année a salué une étape décisive de l'assainissement de la situation financière de la société. Les dettes arrivant à échéance en novembre prochain ont été rééchelonnées jusqu'en septembre 2015. Par ailleurs, la structure du capital a été, elle aussi, renforcée. Le holding de contrôle, Médiannuaire, regroupant les intérêts dans la Pages Jaunes du fonds d'investissement américain KKR et de Goldman Sachs, a converti en capital sa dette d'acquisition.

La participation de Médiannuaire tombera de 54,7 à 19%, au profit du nouvel actionnaire majoritaire, un autre fonds d'investissement américain, Cerberus, pour l'instant principal créancier. Après cette étape, Pagesjaunes ne sera plus obligé de distribuer de gros dividende pour aider les actionnaires à rembourser leur dette, fait valoir le courtier. Et grâce au dividende qui a, donc, été suspendu jusqu'en 2015, la société pourra rembourser 680 millions de dettes en trois ans.

Néanmoins, Gilbert Dupont pointe le mur de dette bancaire (1,2 milliard d'euros) et obligataire (350 millions) à l'horizon de 2015. Cela rend inéluctable le lancement d'une augmentation de capital, forcément contraire aux intérêts des minoritaires.

Encore plus préoccupant, le repli attendu du chiffre d'affaires2013, qui incite l'analyste de Gilbert Dupont à abaisser de 3,8% son estimation antérieure de résultat par action (0,61 euro, après 0,62 euro estimé pour 2012). Quant au poids croissant de l'activité tirée de l'internet (60% en 2012), il reflète davantage «l'effondrement de l'imprimé» qu'une réelle envolée des recettes publicitaires dans le numérique.

Vendez.

Les cours de Pagesjaunes en direct

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant