PagesJaunes se dit serein sur le refinancement de sa dette

le
0

PARIS (Reuters) - PagesJaunes prévoit de renoncer au dividende en 2012 à titre de précaution afin de se donner le maximum de flexibilité pour étudier les différentes options de refinancement de sa dette, a déclaré mercredi son directeur général Jean-Pierre Remy.

Lourdement endetté, l'éditeur d'annuaires imprimés et en ligne, a annoncé ce mercredi qu'il proposerait exceptionnellement à la prochaine assemblée générale des actionnaires de passer le dividende au titre de 2011.

"Les conditions de marché actuelles ne sont pas particulièrement favorables (...) et donc on considère qu'on doit se garder un maximum de flexibilité à court terme dans nos choix d'options de financement", a expliqué Jean-Pierre Remy.

L'actionnaire de référence de PagesJaunes, Mediannuaire, soutient "complètement" cette initiative qui n'est représentative en rien de la politique future du groupe en matière de dividende, a-t-il précisé.

Le dirigeant du groupe français s'est dit "serein" quant à la capacité du groupe à refinancer la dernière tranche de sa dette, qui arrive à échéance en novembre 2013, tout en précisant que le processus officiel n'avait pas encore été engagé.

"Les scénarios sont très larges, très ouverts. On veut se donner le temps", a précisé Jean-Pierre Remy, en ajoutant que le refinancement interviendrait probablement au cours des 12 mois à venir.

Gwénaëlle Barzic, édité par Jean-Michel Bélot

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant