PagesJaunes cède une participation pour se désendetter

le
0

PARIS (Reuters) - PagesJaunes a annoncé mardi la vente de 38,92% du capital d'Editus Luxembourg à P&T Luxembourg, premier opérateur de services postaux et des télécommunications au Luxembourg, l'éditeur d'annuaires réalisant ainsi un nouvel effort pour se désendetter.

P&T Luxembourg était déjà présent au capital d'Editus Luxembourg dont il détenait 51%. PagesJaunes restera actionnaire de la société à hauteur de 10,08% via sa filiale Euro Directory.

Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé, mais selon certains analystes, il devrait être relativement modeste, Gilbert Dupont évoquant notamment la valeur de la société au bilan d'Euro Directory (14,7 millions d'euros).

"Bien que modeste, cette cession confirme la volonté de PagesJaunes de réduire son endettement (après la suspension de son dividende), ce qui pourrait inciter certains prêteurs réticents à accepter le plan de refinancement du groupe", souligne l'intermédiaire, confirmant son conseil sur la valeur à "accumuler" avec un objectif de cours relevé de 1,6 à 1,8 euro.

PagesJaunes est actuellement en discussion avec son pool bancaire pour obtenir que la maturité de ses dettes arrivant à échéance en novembre 2013 soit prolongée jusqu'en septembre 2015, en contrepartie d'un remboursement partiel de sa dette.

Il a annoncé fin septembre avoir fait appel à un mandataire judiciaire dans le cadre de ses discussions avec ses créanciers, et a confirmé la suspension du versement de son dividende.

Fitch a placé ce mardi la note de crédit de PagesJaunes sous surveillance négative, l'agence de notation estimant qu'en cas d'échec du mandataire, le groupe n'aura pas beaucoup d'autre choix que d'avoir recours à une procédure de redressement judiciaire.

L'éditeur affichait au 30 juin 2012 un endettement net de 1,792 milliard d'euros.

L'action PagesJaunes progresse de 1,18% à 1,462 euro vers 11h30 tandis que l'indice SBF 120 est stable (+0,06%). Le titre a perdu environ 14% à la suite de la nomination d'un mandataire judiciaire et de la confirmation de la suspension du versement de son dividende.

Depuis le début de l'année, la capitalisation boursière de PagesJaunes a fondu de 48%, à 411 millions d'euros, quand dans le même temps, le SBF 120 affiche un gain de 10,3%.

Benjamin Mallet et Alexandre Boksenbaum-Granier, édité par Gwénaëlle Barzic

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant