Pagaille à Roissy : l'incroyable raté d'Aéroports de Paris

le
0
Le PDG d'ADP a minimisé la pénurie de glycol, alerté trop tardivement les compagnies, mais prévenu le ministère.

L'aéroport de Roissy se remet tout juste de l'immense pagaille de Noël. Les milliers de bagages en perdition ont retrouvé leur propriétaire et l'ensemble du programme de vol d'Air France a été remis sur pied. À la demande de Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre des Transports, une enquête a été confiée au Conseil général de l'environnement et du développement durable (CGEDD) qui doit remettre son rapport lundi. Des cadres d'Aéroports de Paris (ADP), Air France et de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) ont déjà été auditionnés. Chacun cherche à minimiser son rôle dans ce naufrage collectif. Il commence le jeudi 23 décembre au matin. Alors que Roissy commence tout juste à se remettre des épisodes neigeux précédents (les 18, 19 et 20 décembre), la DGAC décide de faire annuler 20% des vols de la journée en prévision des chutes de neige annoncées. La situation est alors normale sur l'aéroport, mais «les taux de remplissage des avions sont

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant