Pacte de responsabilité : une partie de la droite prête à soutenir Hollande

le
14
Pacte de responsabilité : une partie de la droite prête à soutenir Hollande
Pacte de responsabilité : une partie de la droite prête à soutenir Hollande

Lors de sa conférence de presse mardi, François Hollande a clairement revendiqué sa ligne sociale-démocrate et choisi de faire un geste important en direction des entreprises, auxquelles il a promis un allègement des charges de 30 milliards d'euros via la suppression des cotisations familiales d'ici 2017. Ce mercredi matin, alors que le gouvernement défend les annonces présidentielles, les réactions de l'opposition sont partagées. Si certains, à droite, dénoncent un manque de crédibilité, d'autres se montrent plutôt satisfaits des propositions du chef de l'Etat : ils se disent presque prêts à apporter leurs voix à ce «pacte de responsabilité des entreprises», sur lequel le gouvernement engagera sa responsabilité devant le Parlement. En revanche, l'extrême gauche dénonce «un coup de barre à droite».

Raffarin, Baroin, Le Maire, Lefebvre plutôt enthousiastes

«Une vision lucide», salue Jean-Pierre Raffarin. «Il faut dire clairement que ce changement de discours est le bienvenu», a commenté, sur France Culture, le sénateur UMP de la Vienne. «Finalement le Président de la République rejoint une vision lucide de la situation économique mondiale», a-t-il ajouté. Prudent toutefois, l'ancien Premier ministre a ajouté qu'il attendait des actes. François Hollande est «plus à l'aise dans la promesse. Maintenant on l'attend dans l'acte», a-t-il ajouté, tout en saluant un «discours qui change et c'est déjà un acquis très important (...) Je note que c'est très important que le président revienne à la lucidité. Nous avons besoin d'une politique de compétitivité et de l'offre».

François Baroin salue la «prise de conscience» de Hollande. Sur Europe 1, l'ex-ministre UMP de l'Economie a vu dans le discours du président «une prise de conscience d'une réalité économique qui s'impose à tous». Il a estimé que l'opposition, «objectivement, ne peut qu'accompagner cette démarche» si elle est «sérieuse». ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 15 jan 2014 à 18:03

    Il est vrai qu’à la lecture de ce résumé de discourt, il n’y a pas grande nouveauté …le blabla habituel avec tjrs les mêmes promesses…A quand le dégraissage du super-mammouth de la fonction publique et de nos élus de tous bords ???...ÇA, IL N’EN PARLE JAMAIS !!!...Donc, tjrs la même langue de bois, et c’est vraiment désolant, car pendant ce temps là, la France s'enfonce inexorablement !...

  • M7361806 le mercredi 15 jan 2014 à 16:56

    ON reve , des commissions, des etudes , des financements plus tard.Précisez tout de suite les économies concrètes sinon c'est du pipo !!!!!

  • rodde12 le mercredi 15 jan 2014 à 16:31

    supression des cotisations familiales pour les entreprises en 2017?????? Qui s'occupera du budget 2018?Et vous perdez votre temps à parler de ça? Vous le croyez encore? Vous devriez consulter c'est grave piour vous.

  • M1625665 le mercredi 15 jan 2014 à 15:35

    Tous ceux qui ont gouverné en tentant de séduire l'électorat de leur opposition n'ont pas gagné les voix de celle ci mais ont perdu les voix de leur camp et le fin stratège de la rue du cirque va prendre le boomerang en plein dans le casque

  • M1625665 le mercredi 15 jan 2014 à 15:32

    Et voila M4958114 qui reparle du Pape ,il n'a rien à voir la dedans! à moins qu'il ne parle du clown de la rue du cirque qui ne pense qu'à bai.ser

  • sguill10 le mercredi 15 jan 2014 à 15:17

    Dans quelques mois, élection. Donc ratissage en règle du coté du centre et de la droite.Qui peut croire à la mise en place d'un dixième des annonces de Hollande? Dans leurs tête, réformes = non réélection donc restons tranquille!

  • M4958114 le mercredi 15 jan 2014 à 14:42

    continue François nous somme avec toi !

  • M4888303 le mercredi 15 jan 2014 à 12:26

    Lucide notre Président ? Si oui il ne lui reste qu'à dissoudre l'Assemblée et relancer de nouvelles élections!

  • M7403983 le mercredi 15 jan 2014 à 11:36

    Il pourrait même être invité à l'émission de M Drucker avec sa femme et nous chanter "prendre un enfant par la main ..." Rappelez vous il y a quelques années ... On prend les mêmes et l'on recommence ??? Ah la mémoire de ces sacrés français !!!!

  • mucius le mercredi 15 jan 2014 à 11:20

    Raffarin pourrait parfaitement être premier ministre de Hollande. Dans les faits, c'est impossible, ils ne sont pas du même clan ma.fieux. Leur politique est pourtant la même : augmenter les dépenses publiques. On pourrait même dire que Hollande est moins laxiste que Raffarin.