Pacte de responsabilité : "Sarkozy, quel acteur ! Hollande, quel scénariste !"

le
0
Le président de la République lors de sa conférence de presse le 14 janvier.
Le président de la République lors de sa conférence de presse le 14 janvier.

Le Point : On n'a pas entendu Martine Aubry depuis que François Hollande a lancé son "pacte de responsabilité". Vous a-t-elle confié son sentiment ?Laurence Rossignol : Non, elle n'a pas l'habitude de passer par des tiers quand elle veut faire passer un message.Comment va se positionner la "gauche durable", le mouvement socialiste que vous animez, par rapport au "virage" social-démocrate du chef de l'État ?François Hollande, social-démocrate, ce n'est pas le coming out qui décoiffe tout le monde. Il a dit tout haut ce que tout le monde savait, encore qu'il soit plus pragmatique qu'idéologue. Il n'a jamais été dans la définition intellectuelle de ce qu'il est. Sa conférence de presse m'a bluffée. Quelle densité ! Je dirais : Nicolas Sarkozy, quel acteur ! Et de Hollande : quel scénariste ! Mais, sur le fond, le pacte avec ses contreparties en emplois, cela vous paraît crédible ?Il faut être borné ou aveugle pour ne pas voir que la France a un problème de compétitivité, de production. Mais je ne trouve pas que le chef de l'État ait changé de cap. À la limite, le pacte de responsabilités est plus "social-démocrate" que le CICE, car l'élaboration du CICE n'a fait l'objet d'aucune exigence de contreparties de la part des entreprises. Toutefois, nous étions déjà dans la politique de l'offre.Qu'attendez-vous désormais de François Hollande ?J'attends un virage vers la "sociale écologie". Il s'agit...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant