Pacte de responsabilité : négociations tendues au Medef

le
10
Le président du Medef, Pierre Gattaz.
Le président du Medef, Pierre Gattaz.

Les négociations entre partenaires sociaux sur le pacte de responsabilité de François Hollande ont commencé vendredi dans un climat plutôt tendu. Au 55, avenue Bosquet, à Paris, les négociateurs des syndicats et du patronat se sont retrouvés un peu contraints et forcés par le gouvernement. Principal objectif : s'entendre, autant que faire se peut, sur les fameuses "contreparties" évoquées par le président de la République, en échange de la suppression de 30 milliards de cotisations patronales de la branche famille de la Sécurité sociale. Et, comme d'habitude, la ligne de front est très claire. D'un côté, la CGT et FO qui refusent le pacte, considéré comme un cadeau au patronat. De l'autre, les syndicats plus réformistes (CFDT, CFTC, CFE-CGC) qui se disent prêts à travailler avec le Medef, à condition qu'il accepte des contreparties."Ce n'est pas un face-à-face patronat-syndicat" "C'est un pacte qui ne nous engage pas et ne nous concerne pas", a clamé, à peine arrivée, Marie-Laurence Bertrand, la négociatrice de la CGT, devant micros et caméras. La centrale de Thierry Lepaon, qui ne croit pas aux allègements de charges déjà existants, réclame d'urgence l'évaluation de leurs effets sur l'emploi ! Stéphane Lardy a, lui, dénoncé au nom de FO un "exercice de communication entre le président et le Medef qui refuse de s'engager sur des contreparties". S'ils ne sont pas allés jusqu'à pratiquer la "politique de la chaise vide",...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le samedi 1 mar 2014 à 16:08

    C'est la lutte finale....... et Hollande à la manoeuvre qui refile ses problèmes aux autres, comme cela, ce ne sera pas de sa faute et celle de son GVT de bras cassés...... En conclusion la France est dans une sacrée mer.... et nous n'avons jamais eu de dirigeants politique aussi nuls pour relever les défis, à si impôts, taxes et prélèvements sociaux....

  • M4328752 le vendredi 28 fév 2014 à 21:06

    PTDR !!

  • fbordach le vendredi 28 fév 2014 à 19:48

    Bienvenue au Kolkhoze! L'économie dirigée est morte ou démontre tous les jours ses limites: Cuba, Venezuela, Corée du Nord, Argentine et bientôt la France? En plus comment faire participer des syndicats qui ne représentent que 7% des travailleurs... Il est vrai que quand on a un ministre et quelques députés et sénateur pour un parti qui ne fait que 2,5% des voix, la parodie de démocratie et de représentativité n'est plus à cela prés...

  • nayara10 le vendredi 28 fév 2014 à 19:46

    Sans le vouloir ,nous sommes dans l'ÉRE Soviètique...

  • jyth01 le vendredi 28 fév 2014 à 19:35

    ya qu'en france qu'on perd son temps en faux semblants pour faire plaisir à des nostalgiques de la dictature du prolétariat, qui a pourtant été fatale à l'URSS, en laissant de plus des traces de pollution grave

  • jfvl le vendredi 28 fév 2014 à 19:29

    Un dialogue de sourd

  • M2766070 le vendredi 28 fév 2014 à 19:23

    j aime bien les st dycta: d abord t embauche, t a pas plus de commande mais t embauche, et ON VERRA dans 2 ans pour baisser les charges alors là pour rouler à fond dans le brouillard là c est vraiment des fous !!!

  • aboulra le vendredi 28 fév 2014 à 19:17

    C CUIT

  • M4426670 le vendredi 28 fév 2014 à 17:12

    Ca fera un blocage de moins!

  • M4426670 le vendredi 28 fév 2014 à 17:11

    Si la CGT ne sent ni "engagée" ni "concernée" par le pacte, que fait elle içi? Qu"elle s'en aille et qu'elle se taise!!!