Pacte de responsabilité : Michel Sapin précise les dispositions

le
1
Pacte de responsabilité : Michel Sapin précise les dispositions
Pacte de responsabilité : Michel Sapin précise les dispositions

Michel Sapin s'occupe du service après-vente. La veille, plusieurs dirigeants de l'UMP ont répondu «Chiche !» au projet de «pacte de responsabilité» proposé aux entreprises par François Hollande lors de ses voeux télévisés, qui impliquerait des créations d'emplois en échange d'une baisse des charges. Ce jeudi, détaillant la pensée du Président, le ministre du Travail précise que ces mesures concerneront notamment le financement de la protection sociale et la fiscalité des entreprises. Concernant la méthode, Michel Sapin affirme que le débat passerait par «la négociation et le dialogue social», qu'il conduira lui-même.

«Pour le retour de la confiance, nous allons jusqu'au bout de ce que nous disons depuis longtemps», assure Michel Sapin sur France Culture. Pour ce faire, il faudra donc agir sur «la fiscalité des entreprises qui pèse trop sur la production et pas assez sur le résultat» et le «financement de la protection sociale qui pèse trop sur le travail», alors que «ce devrait plus largement être porté par l'ensemble des Français», analyse-t-il.

De nouvelles annonces de Hollande à Toulouse ?

«Est-il légitime et normal que, par exemple, la branche famille soit financée uniquement par le travail ? La réponse est que ce n'est pas légitime», poursuit le ministre de Jean-Marc Ayrault. «C'est vrai que François Hollande nous a fait des voeux relativement à droite», avait plaisanté mercredi l'ancien Premier ministre UMP Jean-Pierre Raffarin, alors que le Président avait reconnu un poids «trop lourd» des impôts. Mais, «entre le constat d'une illégitimité et l'action, il y a entre 0 milliard et 35 milliards», prévient ce jeudi Michel Sapin. Selon lui, «cette réflexion est déjà engagée par le Haut conseil du financement de la protection sociale» et «on a déjà commencé. On a baissé légèrement des cotisations famille, sans diminuer les ressources de la branche famille».

Côté fiscalité ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2030489 le jeudi 9 jan 2014 à 11:36

    Ce sont eux qui devraient prendre leur responsabilités...