Pacte de responsabilité : les patrons réclament du «concret» et vite

le
2
Pacte de responsabilité : les patrons réclament du «concret» et vite
Pacte de responsabilité : les patrons réclament du «concret» et vite

Huit organisations patronales lancent dans le Journal du dimanche un «cri d'alarme» à l'exécutif, appelant à la mise en ?uvre rapide du Pacte de responsabilité dans un climat tendu au niveau politique et social.

«Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier ministre, notre appel solennel est avant tout un cri d'alarme de citoyens français inquiets pour l'avenir de leur pays», écrivent les dirigeants du Medef, de la CGPME, de l'UPA (artisanat), de la FNSEA (agriculteurs), de l'UNAPL (professions libérales), de l'AFEP (grandes entreprises), de Croissance + (entreprises à forte croissance) et d'ASMEP-ETI (entreprises de taille intermédiaire).

Après des «discours qui ont redonné espoir aux entrepreneurs et aux entreprises», «nous constatons que les actes ne suivent pas les discours», estiment-ils, appelant à «trois actes concrets».

Premièrement, les organisations patronales demandent à «inclure de manière explicite et rapidement» dans la loi les promesses du Pacte de responsabilité sur une baisse des charges et de la fiscalité. Au passage, elles demandent que soient «retravaillés» les textes sur la pénibilité et «ajustées» les dispositions sur le temps de travail, dont la durée minimale doit passer à 24 heures par semaine le 1er juillet.

Elles demandent ensuite un «moratoire» sur tout texte susceptible de durcir la règlementation ou d'augmenter les contrôles sur les entreprises.

Le gouvernement aussi confronté à une gauche exigeante

Enfin, les huit signataires exigent des «réformes structurelles» sans «tabous» ni «dogmes», pour baisser la dépense publique.

Cet appel est publié dans un contexte tendu. Au plan politique, le gouvernement est confronté à une fronde de députés socialistes. Ceux-ci ont déposé de nombreux amendements sur les textes budgétaires actuellement discutés à l'Assemblée, qui concrétisent les promesses du Pacte de responsabilité ainsi que les 50 ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M547654 le dimanche 29 juin 2014 à 20:49

    fortunos, il a pas augmenté son salaire gattaz si tu t'informais un peu.Le mec a des parts dans une société, il a baissé ses revenus 6 ans d'affilée et maintenant que ca va mieux, il en recolte les fruits pour la premiere fois depuis 2008. Donc oui ses revenus ont augmenté pas son salaire

  • fortunos le dimanche 29 juin 2014 à 09:45

    Mr Gattaz souhaite baisser les petits salaires,mais augmente le sien de 29 % pour l année 2013.Ce Gattaz n est plus credible,meme Laurence Parisot ne peut plus le supporter!!!