Pacte de responsabilité : les entreprises trépignent d'impatience

le
0

Le patronat est très clair sur un point : il veut une réduction nette des prélèvements.

Le grand oral de François Hollande, cet après-midi, aura une saveur particulière... Fragilisé par les révélations sur sa vie privée, le chef de l'État va devoir se montrer d'autant plus convaincant sur la politique qu'il compte mener dans les mois à venir. Croissance, emploi, compétitivité, réduction des déficits... Les attentes sont fortes. Mais c'est plus particulièrement sur le pacte de responsabilité qu'il a proposé aux entreprises, lors de ses v½ux aux Français le 31 décembre, qu'il va devoir faire preuve d'audace.

«Donnant donnant»

Après le tournant social-démocrate pris il y a maintenant quinze jours, les entreprises trépignent d'impatience. Car le président doit encore donner corps au «donnant donnant» qu'il a pour l'instant juste conceptualisé: «moins de charges sur le travail, moins de contraintes sur leurs activités et, en contrepartie,...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant