Pacte de responsabilité : le patronat pose ses conditions

le
0

Le Medef a tenté mardi de clarifier son discours. Mais les dissensions demeurent sur les baisses de charges.

Un imbroglio dont le gouvernement va avoir du mal à se défaire... Si le Medef salue le pacte de responsabilité du président de la République, l'organisation patronale ne veut toujours pas entendre parler de contreparties. Tout juste est-elle prête à prendre 25 engagements très généraux, très éloignés des «objectifs chiffrés» prônés par l'exécutif... Pierre Gattaz réclame même désormais un moratoire sur tous les projets et propositions de loi «qui sont autant de stress sur le dos des patrons».

Pour ne rien arranger, le président du Medef continue d'arborer son pin's «un million d'emplois», signifiant que les entreprises sont prêtes à recruter un million de salariés en cinq ans si les pouvoirs publics baissent leurs prélèvements de 60 milliards. Un engagement qui embrouille la communication du Medef sur le pacte de responsabilité et agace au...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant