Pacte de responsabilité : la CGT a compté 240 000 manifestants en France

le
4
Pacte de responsabilité : la CGT a compté 240 000 manifestants en France
Pacte de responsabilité : la CGT a compté 240 000 manifestants en France

Les manifestations anti-pacte de responsabilité à l'appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires ont rassemblé ce mardi près de 240 000 personnes dans 140 villes de France, s'est félicité la CGT. «Salariés, retraités et privés d'emploi sont venus grossir les manifestations et rassemblements», a précisé le syndicat. Selon lui, le défilé parisien, entre Montparnasse et les Invalides, a rassemblé 60 000 personnes. Seulement 10 000 selon la préfecture de police.

Outre le privé, les quelque 5 millions de fonctionnaires étaient invités à battre le pavé pour dénoncer «les conséquences désastreuses» pour le service public des 50 milliards d'euros d'économies prévues d'ici 2017 notamment pour financer le pacte. La journée d'action s'est greffée sur une mobilisation des salariés des caisses de Sécurité sociale contre de nouvelles baisses d'effectifs.

VIDEO. Manifestation à Paris contre le pacte de responsabilité

Cette mobilisation «constitue un avertissement pour les pouvoirs publics, tant vis-à-vis du pacte de responsabilité que sur les revendications et attentes en matière de salaires, d'emploi, de Sécurité sociale et de service public», affirme de son côté Force ouvrière. Selon la CGT, «cela doit encourager toutes celles et tous ceux qui considèrent que le pacte de responsabilité est une mauvaise réponse aux problèmes posés à l'économie française» et «celles et ceux qui depuis des semaines luttent contre les restructurations et les suppressions d'emplois».

Plusieurs milliers de personnes ont également manifesté à Toulouse, entre 3 100 personnes, selon la police, et 12 000, selon les syndicats. «Je suis en fin de parcours, mais je manifeste pour nos enfants et nos petits-enfants», déclarait Aline, retraitée de France Télécom. «Le Medef refuse de s'engager sur la moindre contrepartie au pacte de responsabilité, c'est quand même inquiétant», a-t-elle estimé.

VIDEO.Sapin : «2014, l'année ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • faites_c le mercredi 19 mar 2014 à 07:07

    La CGT a du se tromper. Elle voulait dire 24 000 000. Il faut arrêter de nous prendre pour des cons messieurs les journalistes! Si la CGT avait réussi à mobiliser 20 000 personnes, ce serait déjà magnifique!

  • pascalcs le mercredi 19 mar 2014 à 06:11

    Des contreparties ils y en a à proposer : 39h payées 35, âge minimum de la retraite à 65 ans, 5 semaines de congés payés maximum. Cela s’appelle remettre au travail une nation lobotomisée par 30 années de divagations syndicales absurdes et endossées par des lâches idiocrates politiques de tous bords.

  • fbordach le mardi 18 mar 2014 à 23:52

    Ouarf, 120000 d'après la police... Ces gens ne pèsent rien, les syndicats ne représentent plus qu'eux mêmes, ils ne créent rien et contribuent à la paupérisation de ceux qu'ils prétendent défendre. Il est donc normal que leur avis ne soit même plus pris en compte dans les discussions.

  • lemeri38 le mardi 18 mar 2014 à 08:48

    les entreprises et les ménages n'auraient pas du demander une baisse du déficit en échange des fortes augmentations d’impôt ? ou est la contrepartie ?.........