Pacte de responsabilité : l'UMP hésite sur sa stratégie

le
0
L'UMP hésite sur la stratégie à adopter vis-à-vis du pacte de responsabilité de François Hollande.
L'UMP hésite sur la stratégie à adopter vis-à-vis du pacte de responsabilité de François Hollande.

Manifestement d'accord sur le fond, mais demandant des "actes" au plus vite, la droite semblait valser sur deux tempos différents au lendemain des annonces de François Hollande sur le pacte de responsabilité adressé aux entreprises. Face à la proposition de mettre fin aux cotisations familiales versées par les employeurs d'ici 2017, le patron de l'UMP Jean-François Copé n'a pu faire qu'un constat mercredi matin sur France 2 : "Avec cette présentation-là, quel est le député de l'opposition qui va être contre ?" Et l'ensemble de l'UMP d'admettre que "le discours sonne agréablement aux oreilles". "Quand j'entends parler de politique de l'offre, de soutien aux entreprises, de simplification, je suis prêt à soutenir, à dire : oui, c'est la bonne direction pour la France", a ainsi lâché Bruno Le Maire, rédacteur du projet de Nicolas Sarkozy pour la présidentielle de 2012. "Il faut dire clairement que ce changement de discours est le bienvenu", a renchéri l'ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin. Au centre, François Bayrou et Jean-Louis Borloo se disaient prêts, eux aussi, à soutenir le pacte s'il était "concret". Attaquer ou soutenir ? Mais si elle s'accorde à reconnaître que le fond n'est pas mauvais, la droite est en revanche divisée sur la façon de réagir aux promesses du président socialiste. Faut-il, comme l'a fait dès mardi soir Jean-François Copé, l'attaquer sur sa "crédibilité" et dénoncer par avance des paroles...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant