Paca : l'UMP guette l'explosion du FN

le
0
Nicolas Sarkozy entouré des deux ténors niçois, Christian Estrosi (à gauche) et Éric Ciotti (à droite).
Nicolas Sarkozy entouré des deux ténors niçois, Christian Estrosi (à gauche) et Éric Ciotti (à droite).

Les querelles familiales chez les Le Pen sont une aubaine pour l'UMP en Paca, actuellement dirigée par le socialiste Michel Vauzelle. La situation est surveillée très attentivement par Nicolas Sarkozy qui, comme beaucoup à l'UMP, attend de voir si la guerre ouverte entre Jean-Marie Le Pen, sa fille et sa petite-fille recomposera le paysage politique français. Le président de l'UMP a réuni, mardi, au siège du parti, les présidents des conseils départementaux nouvellement élus. Lors de cette réunion qui n'était pas ouverte à la presse, Nicolas Sarkozy a évoqué l'investiture de la tête de liste en région Paca. "Paca est un enjeu national, a-t-il averti. Il faut que nous choisissions le meilleur. Je ne me laisserai pas entraîner dans des combines locales faites d'amitiés ou d'inimitiés." Nicolas Sarkozy fait ici allusion à la rivalité toute niçoise entre Éric Ciotti, président du conseil général des Alpes-Maritimes, et Christian Estrosi, le maire de Nice. "Il faut choisir le meilleur, n'est-ce pas Éric ?" a conclu sur ce point le président de l'UMP en direction de l'élu du Sud présent dans la salle. Un signe perçu comme un adoubement.Match feutré entre Ciotti et EstrosiDepuis plusieurs semaines, la tête de liste UMP aux régionales en Paca fait l'objet de sourds débats. Éric Ciotti, entravé par la campagne des départementales, ne pouvait pas ouvertement se déclarer. Christian Estrosi, sans se déclarer, a laissé, de son côté,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant