Paca : Estrosi justifie le sondage sur sa personnalité

le , mis à jour à 00:09
0
Christian Estrosi s'est justifié en assurant que ce sondage allait permettre de faire plusieurs dizaines de millions d'euros d'économies à sa région.
Christian Estrosi s'est justifié en assurant que ce sondage allait permettre de faire plusieurs dizaines de millions d'euros d'économies à sa région.

Christian Estrosi, le président LR de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, n'en finit plus de se justifier. En cause ? Un sondage, payé par la région et effectué peu de temps après les élections régionales, qui portait en partie sur son image. Marion Maréchal-Le Pen, sa rivale frontiste, n'avait pas manqué de s'insurger à travers un communiqué de presse : « Cette utilisation des finances de la région, et donc de l'argent des contribuables, à des fins très personnelles (évaluer sa stratégie, son image, tester celle de ses alliés, de ses concurrents et de ses adversaires) ne nous apparaît ni morale ni peut-être même légale. » Le Parti socialiste était lui aussi monté au créneau.

Invité ce jeudi sur la matinale de France Inter, Christian Estrosi a tenté de se défendre d'une drôle de manière. Il a d'abord affirmé que seules cinq questions, parmi les vingt-cinq du questionnaire, concernent sa personnalité. Et à en croire le maire de Nice, le sondage lui permettrait même de faire des économies à hauteur de plusieurs dizaines de millions d'euros. Comment ? En ciblant les priorités de ses administrés.

Montant de la facture ? 22 500 euros

« L'essentiel des questions, c'est quoi ? C'est la priorité pour les habitants de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Développement économique et emploi ? 54 %. Apprentissage et formation professionnelle ? 33...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant