Paca : Christian Estrosi nomme une anti-avortement au conseil régional

le , mis à jour le
0
Christian Estrosi, qui avait défendu le droit des femmes dans l'entre-deux-tours des élections régionales, a nommé une opposante à la loi Veil au conseil régional de Paca.
Christian Estrosi, qui avait défendu le droit des femmes dans l'entre-deux-tours des élections régionales, a nommé une opposante à la loi Veil au conseil régional de Paca.

C'est une image qui avait fait sensation. Dans l'entre-deux-tours des élections régionales, Christian Estrosi avait offert une biographie de Simone Veil à Marion Maréchal-Le Pen. La raison ? La candidate s'était montrée hostile au planning familial. Ce que n'avait guère goûté la tête de liste des Républicains : « Si vous êtes candidate aujourd'hui, c'est parce que des femmes se sont battues avant vous pour accéder à ce droit », s'était même fendu le député-maire de Nice lors d'un débat entre les deux candidats.

Oui, sauf qu'à l'époque il y avait les électeurs de gauche à convaincre, leur favori s'étant désisté, rappelle La Marseillaise. Aujourd'hui, la page des élections est tournée. Et Christian Estrosi doit procéder à des nominations au conseil régional. Parmi elles, il y a une anomalie, rapporte le quotidien régional ce mardi 19 janvier : Catherine Giner.

« Une erreur »

Catherine Giner est une figure bien connue de la Manif pour tous. Fervente catholique, elle est aussi une opposante... à la loi Veil et une anti-IVG. Elle est d'ailleurs la coauteure d'un « manifeste pour une autre vision de la femme », dans lequel elle réfute l'égalité hommes-femmes, préférant « la complémentarité des sexes ».

Dans la liste des nouvelles têtes, Catherine Giner apparaît donc comme conseillère régionale « en charge de la famille et de l'intergénération ». Une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant