PAC : la France préserve ses aides

le
0
L'enveloppe globale consacrée à la PAC diminue de 12 %. Si la France maintient son niveau, c'est au détriment d'autres pays européens, qui voient leurs crédits diminuer.

S'il a dû accepter un budget européen globalement en baisse, François Hollande a réussi à limiter la casse pour la politique agricole commune (PAC), dont la France reste la première bénéficiaire. Si l'enveloppe globale consacrée à la PAC diminue de 12 % de 2014 à 2020, par rapport à la période actuelle, la part réservée à l'Hexagone ne diminuera que de 3 %.

C'est un moindre mal, qu'acceptent les agriculteurs. «La part relative de la PAC dans le budget européen va certes diminuer, mais j'ai fait en sorte de préserver les aides pour nos agriculteurs», a précisé François Hollande à l'issue du sommet. Les aides directes versées aux agriculteurs français sont quasi stabilisées: elles passent de 48,9 milliards d'euros sur 7 ans à 47 milliards d'euros. Pour le développement rural, elles augment...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant