P4, le 4ème opérateur mobile polonais, est à vendre-sources

le
0

VARSOVIE, 5 octobre (Reuters) - Les fonds grec Tollerton et islandais Novator comptent vendre P4, le quatrième opérateur mobile polonais, pour 7,5 milliards de zlotys (1,8 milliard d'euros) au plus, ont déclaré trois sources à Reuters lundi. Tollerton, contrôlé par l'homme d'affaires grec Panos Germanos, détient 50,3% de P4, et Novator, contrôlé par l'homme d'affaires islandais Thor Bjorgolfsson, le solde. Les deux fonds se sont refusé à tout commentaire. P4 n'était pas disponible dans l'immédiat. "Des courriers ont été transmis à des banques d'investissement. Les fonds propriétaires coordonnent la vente et veulent choisir leurs conseillers rapidement", a dit l'une des sources, les deux autres confirmant l'information. "La vente pourrait se faire au premier ou au deuxième trimestre de l'année prochaine", a ajouté l'une des sources. P4, qui opère sous le nom Play, a été le dernier à se lancer dans la course au marché mobile polonais voici moins de 10 ans. Sa politique commerciale énergique lui a valu de gagner 13 millions d'abonnés et une part de marché de 22%. Play est en concurrence avec les filiales locales d'Orange ORAN.PA OPL.WA et de Deutsche Telekom DTEGn.DE et avec l'opérateur polonais Cyfrowy Polsat CPS.WA . Sur 12 mois à fin juin, il a réalisé un chiffre d'affaires de 3,84 milliards de zlotys et dégagé un excédent brut d'exploitation de 1,26 milliard de zlotys. "Ce serait difficile de faire avaler aux régulateurs une OPA locale sur P4. En revanche, ce serait une aubaine pour des scandinaves tels que Telenor TEL.OL et TeliaSonera TLSN.ST ou pour l'américain Liberty Global LBTYA.O , propriétaire du câblo-opérateur UPC en Pologne", a observé l'une des sources. (Adrian Krajewski, avec Angeliki Koutantou à Athènes et Ragnhildur Sigurdartottir à Reyljavik, Wilfrid Exbrayat pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant