P.Saint André : " Un plaisir de travailler avec ces joueurs "

le
0
P.Saint André : " Un plaisir de travailler avec ces joueurs "
P.Saint André : " Un plaisir de travailler avec ces joueurs "
Philippe Saint-André, le sélectionneur du XV de France, tire un bilan positif de la tournée du mois de novembre, malgré une défaite contre l'Argentine lors du dernier test-match. PSA a maintenant en ligne de mire le Tournoi des VI Nations pour préparer au mieux la Coupe du Monde dans moins d'un an.

La défaite contre l'Argentine
« Tactiquement les Argentins ont très bien joué. En première période, on n'a pas vu le ballon. Quand on l'a eu, on l'a perdu très rapidement par un manque de soutien dans les rucks et aussi par leurs qualités à contester parce qu'ils ont été les maîtres là-dessus. C'est vrai que comme on a été pris au score, on a été obligés énormément de jouer très loin, dès qu'on a eu le ballon, on a voulu le garder. En fin de match, on est menés de cinq points, on prend tous les risques pour marquer un essai transformé. Dans le déroulement du match, ils ont été plus que réalistes, ils passent quatre drops très bien amenés. Il faut aussi souligner leurs qualités. »

Un état d'esprit très positif
« Sur l'investissement des joueurs, lors des deux stages de trois jours et celui-ci de trois semaines, ça a été un régal et un plaisir de travailler avec ces joueurs. Sur l'état d'esprit, c'est vraiment très positif. Il faut qu'on arrive à faire des performances régulières alors que nous sommes un peu les montagnes russes. Après les Fidji, on arrive à monter le booster de manière incroyable contre l'Australie. Mais la semaine d'après, 5% de moins dans tout. On se retrouve donc en difficulté contre une belle équipe argentine. Ce qu'ils proposent maintenant, c'est du calibre des trois autres nations de l'hémisphère Sud ».

De la concurrence...
« On a tiré beaucoup d'enseignements, des positifs et quelques négatifs. Entre les joueurs qui étaient là, les joueurs blessés, les joueurs absents, ceux qui vont revenir, on a vraiment de la compétition sur beaucoup de postes, on a des joueurs avec des profils différents. C'est plus qu'intéressant pour le VI Nations et pour la construction et la préparation de la Coupe du monde. »

L'Irlande
« Actuellement, sur la tournée du mois de novembre, la meilleure nation européenne, c'est l'Irlande. Ils gagnent l'Afrique du Sud lors du premier test, ils gagnent la Géorgie sur leur deuxième et ils arrivent encore à avoir les ressources pour gagner l'Australie de trois points. Ils sont troisième nations mondiale, ce n'est pas le fruit du hasard. Ils ont gagné le VI Nations l'année dernière. Ils viennent d'enchainer énormément de victoires. Mais c'est bien, on sait qu'on les aura dans le VI Nations et en poules à la Coupe du monde. Ils sont dans une bonne dynamique, mais la forme du moment et la forme à la Coupe du monde, ce sont deux choses différentes. »

« Les mecs vont bosser et ils vont bosser encore plus »
« J'ai eu la chance de travailler et d'entrainer des tops joueurs. Les meilleurs prennent trois, quatre heures d'entrainement de plus que les autres. Ceux qui veulent, il y a des extras à faire, - physique, technique - après les entrainements. Ils font le plus beau métier du monde. Ils ne travaillent pas 8 heures par jour. S'ils veulent vraiment aller encore plus loin, ils peuvent le faire. Scott Spedding par exemple, qui butait il y a cinq-six ans, a arrêté de buter. On l'a remis dedans depuis trois semaines ; la pénalité de 50 mètres qu'il tente heurte le poteau. Alexandre Dumoulin qui était un buteur, il ne bute plus depuis deux ans. On lui a racheté un tee et on l'a remis au boulot. Quand tu as Camille Lopez qui est un bon buteur mais qui ne va pas au-delà de 45 mètres, on a besoin de quelqu'un qui tente des pénalités de loin. Les mecs vont bosser et ils vont bosser encore plus. Je crois qu'on a du talent. Il faut de la passion et du travail. »

Teddy Thomas
« Il m'a serré la main avec franchise, il m'a bien regardé dans les yeux, il m'a dit '' j'espère que l'on va se revoir ''. Pour moi, Teddy Thomas c'est clos. Ça aurait été n'importe qui, c'était pareil. On a décidé des règles ensemble il y a trois ans. Je les ai fait bosser sur '' comment vous voulez vivre collectivement ? ''. On a mis des règles en place et à partir de ce moment là je suis garant de ces règles. Y en a un qui a franchi la ligne blanche, et bien il a été sanctionné. Je pense que ça va rendre Teddy beaucoup plus fort dans sa tête. Ça va lui donner beaucoup plus de maturité. On espère qu'il va être très bon avec le Racing-Métro et qu'il va continuer à grandir. »

Serge Blanco
« Avec la commission de suivi et avec Serge Blanco, on s'est déjà réunis en milieu de semaine. On a déjà mis en place le programme des trois prochaines semaines pour suivre les joueurs. Il y a un match de championnat, il y a deux matchs de Coupe d'Europe. On ne suit pas que les 31 joueurs qui étaient là. On suit tous nos joueurs français à gros potentiel. Si jamais il y en a un ou deux qui sortent encore durant les prochains mois, ils seront peut-être dans la liste des 30 à Canet pour la préparation du VI Nations. Il n'y a aucun problème, il (Blanco) est vice-président de la Fédération. Il s'occupe de tout l'aspect politique, il s'occupe aussi de la relation entre les clubs et la Fédération. Vous savez, avec Serge, on a joué ensemble en équipe de France, on a beaucoup de valeurs communes sur l'ADN et sur l'appartenance au maillot de l'équipe de France. On a passé de très bons moments ensemble. Quand on a des problèmes, il fait tout pour nous trouver des solutions. Pour des décisions ou pour faire bouger les choses, avec lui ça va beaucoup plus vite. »

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant