P.Martinot-Lagarde : " Ni chaud, ni froid d'apprendre que j'étais sur le podium "

le
0
P.Martinot-Lagarde : " Ni chaud, ni froid d'apprendre que j'étais sur le podium "
P.Martinot-Lagarde : " Ni chaud, ni froid d'apprendre que j'étais sur le podium "
Pascal Martinot-Lagarde, 4eme du 110m haies disputé jeudi à Zurich, décroche finalement le bronze européen après la disqualification de son compatriote Dimitri Bascou. Une grosse déception pour l'ultra favori de la compétition, loin d'être satisfait et de sa course, et de la décision du jury.

Pascal Martinot-Lagarde, quels sentiments prédominent à l'issue de cette course ?
J'arrive favori, avec un 12''95 de référence, j'ai fait une superbe saison. J'étais venu dans l'esprit d'avoir la médaille d'or, ou rien. A la fin de la course, je termine 4eme, mais Dimitri Bascou est disqualifié (ndlr : PML se retrouve médaillé de bronze à la place de son compatriote). On porte le même maillot et je trouve ça dégueulasse. Je ne suis pas d'accord avec la décision. Il fait les mêmes accidents que moi, il tape les bras de son adversaire à côté et finalement il se fait disqualifier pour ça. Moi, pendant toute la course, je passe mon temps à me bagarrer avec Shubenkov et finalement c'est moi qui perds mon placement, il est resté dans sa course. Ce n'est pas bien de se chercher des excuses mais je sais pertinemment dans mon c½ur que je suis le meilleur. Je l'ai prouvé à maintes reprises, Shubenkov je l'ai décoiffé toute la saison. Je suis vraiment arrivé en bonne forme, que ce soit au niveau technique ou physique. J'ai aucun regret parce que ces choses, on ne les apprend pas à l'entraînement.
 
Que pensez-vous de cette course, notamment avec la disqualification de Dimitri Bascou ?
Dans tous les cas, s'il y a contact, il y a deux personnes gênées. J'ai fait une course à la ramasse, mais peut-être que de son côté je lui ai flingué sa course aussi. Il a fait 13''19, peut-être qu'il aurait pu faire mieux. On ne peut pas refaire la course. Dans ma tête je me voyais gagner, il n'y a pas d'autres mots. Dans une course à la loyale il aurait pu être devant aussi. Ca fait des années que je gagne des médailles de bronze ou d'argent et que je les pleure. Là, je repars la tête haute et meilleur.
 
Pouvez-vous malgré tout savourer cette médaille de bronze ?
 Je ne vais pas la savourer, mais je ne vais pas non plus la pleurer comme toutes les autres. Quand je passe la ligne, c'est une incompréhension, je me pose plein de questions. J'avais envie de revoir la course pour comprendre ce qui est arrivé. Ça vient tellement vite. Sur le tableau j'étais 4eme et finalement, je monte sur le podium. C'est une satisfaction. Je repars à la maison avec une médaille. Mais je ne suis pas d'accord avec la décision. Mon rêve, c'était de mettre plusieurs français sur le podium. Et même si je n'y étais pas, Dimitri, c'est quelqu'un qui porte le même maillot que moi, donc c'était une super satisfaction en l'apprenant. Vingt minutes après, on m'apprend sa disqualification et ma médaille. J'étais venu pour l'or, ça ne m'a fait ni chaud ni froid quand j'ai appris que je montais sur le podium.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant