P&G pourrait céder les marques Duracell et Braun - sources

le
0

NEW YORK, 18 août (Reuters) - Procter & Gamble pourrait vendre les batteries Duracell et les rasoirs Braun dans le cadre de son programme de cessions annoncé au début du mois, ont dit lundi des sources proches du dossier, ajoutant que le géant américain des biens de consommation courante se faisait notamment conseiller par Goldman Sachs. Le 1er août, le groupe a dit qu'il pourrait vendre la moitié environ de ses marques pour revitaliser la croissance des ventes et réduire les coûts, imitant ainsi ses concurrents Nestlé NESN.VX et Unilever UNc.AS , qui procèdent à des cessions d'actifs jugés sous-performants. ID:nL6N0Q7504 ID:nL6N0KG24J ID:nL6N0O8274 Vers 15h50 GMT, le titre Procter & Gamble prenait 1,05% à 82,64 dollars, évoluant en phase avec l'indice Dow Jones .DJI (+0,94%) dont il fait partie. Depuis le début du mois et l'annonce de son programme de cessions, l'action Procter & Gamble affiche une hausse de plus de 6,5%, contre une progression de près de 1% pour le Dow sur la même période. Procter & Gamble n'a encore pris aucune décision sur les marques qui pourraient être cédées, ont ajouté les sources. Elles soulignent que celles qui sont passées en revue représentant un résultat brut d'exploitation (Ebitda) total d'environ 900 millions de dollars (674 millions d'euros). Sur ce total, Duracell, numéro un mondial des batteries, représente à lui seul quelque 500 millions et Braun un peu moins de 100 millions. Personne n'était disponible dans l'immédiat chez Procter & Gamble pour commenter l'information. Goldman Sachs s'est refusé à tout commentaire. (Olivia Oran et Soyoung Kim, Benoît Van Overstraeten pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant