Ozil relance Arsenal

le
0

Après sa lourde défaite à Southampton, Arsenal s'est relancé devant son public face à Bournemouth (2-0). Les Gunners ont pu se reposer sur Mezut Ozil, auteur d'une passe décisive et d'un but.

Arsenal FC 0-0 AFC Bournemouth

Buts : G.Paulista (27e) et M.Ozil (63e) pour Arsenal

On a peut-être trouvé le remède à la lose d'Arsenal et il se prénomme Mesut. Souvent décrié pour son intermittence, l'Allemand semble avoir trouvé la bonne carburation. Alors que ses coéquipiers attendent avec inquiétude que le break soit fait, l'Allemand enfile son costume de patron. Passeur sur le premier but des siens, il se mut par la suite en buteur. Sur une action collective qu'il a lui-même enclenché, Ozil se permet un une-deux avec Giroud. Le meneur de jeu se faufile entre deux défenseurs avant d'éliminer avec classe le gardien de Bournemouth. 2-0, le match est plié. Grâce à sa performance XXL, Ozil offre, provisoirement, la tête du championnat aux Gunners. Un cadeau de Noël un peu en retard, mais tellement savoureux.

Paulista libère les siens


Humilié par Southampton lors du Boxing Day (4-0), Arsenal doit se racheter devant son public face à la modeste formation de Bournemouth. Leicester ne jouant que demain contre Manchester City, les hommes d'Arsène Wenger ont l'opportunité, encore une, de prendre la tête de la Premier League. Mais après un quart d'heure de jeu, les Gunners ne donnent pas l'impression de vouloir la saisir. Le pressing des visiteurs gênent considérablement Ozil et Ramsey à la création. Résultat, les attaquants sont sevrés de ballon. Les Cherries, de leur côté, procèdent en contre et font passer un frisson dans l'Emirates Stadium suite à une volée contrée d'Arter (14e).

Comme pour se rassurer, Arsenal accentue sa possession de ballon et se décide enfin à passer sur les côtés. Les corners s'accumulent et c'est sur l'un d'eux que Paulista délivre ses coéquipiers. Le Brésilien reprend de la tête une offrande d'Özil et ouvre le score pour les Canonniers (27e). Sans être génial, l'Allemand signe sa seizième passe décisive de la saison. Le talent, certainement. Assommé, Bournemouth est proche de la rupture, mais son gardien et le poteau sauvent les apparences (34e, 36e, 42e). Arsenal va mieux, mais la mi-temps est sifflée avant que le break ne soit fait. Attention de ne pas le regretter.

Ozil,…







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant