Oxlade-Chamberlain, Chambers et le Southampton Way

le
0
Oxlade-Chamberlain, Chambers et le Southampton Way
Oxlade-Chamberlain, Chambers et le Southampton Way

Alex Oxlade-Chamberlain et Calum Chambers sont les derniers représentants de la formation de Southampton à être passés sous le giron d'Arsenal. Deux joueurs au talent certain, qui incarnent parfaitement les valeurs prônées par le mythique centre de formation des Saints.On joue la 53e minute d'Arsenal-Dortmund lorsqu'Alex Oxlade-Chamberlain, pris d'une inspiration géniale, contrôle un ballon aérien plutôt anodin avant d'envoyer une demi-volée flottante sur la barre de Weidenfeller, des 25 mètres. Une action de grande classe venue compléter un match très abouti, où le jeune Anglais, en compagnie de Cazorla et Sánchez, a fait danser l'arrière-garde allemande soixante minutes durant. Derrière lui, le petit nouveau, Calum Chambers, a lui aussi livré l'une des prestations les plus abouties chez les Gunners. Très offensif et offrant constamment des solutions de décalages à droite, le plus jeune joueur aligné sur la pelouse a confirmé sur ce match tous les espoirs placés en lui par Wenger au moment de débourser un peu plus de 16 millions de livres (environ 20 millions d'euros) pour l'arracher à Southampton l'été dernier. Dans ce match longtemps annoncé comme le premier gros tournant de la saison des Gunners, la jeune garde estampillée Southampton n'a pas tremblé. En même temps, ce n'est vraiment pas le genre de la maison.
AOC, le prodige
Propulsé au rang de star en Angleterre dès l'âge de 17 ans, et avec un transfert évalué à 16,5 millions d'euros à Arsenal - à peu près la même somme déboursée à l'époque par Tottenham pour s'offrir Gareth Bale -, AOC a entamé cette année sa quatrième saison chez les Gunners, après avoir passé la majeure partie de l'an dernier sur le flanc, la faute à une vilaine blessure au genou, puis à l'aine en fin de saison. Cet exercice doit donc être celui de la confirmation, celui où le joueur doit passer ce fameux cap inhérent à tout jeune joueur prometteur. Car le talent, Oxlade-Chamberlain en a à revendre. Autre point positif, le protégé de Wenger n'a pas peur des défis, lui qui a dû batailler ferme pour se faire remarquer dans les équipes de jeunes de Southampton, comme il le raconte au Daily Mail en 2012 : " Je n'ai grandi que bien plus tard que la majorité de mes amis. (...) Quand j'étais en U14 à Southampton, ils ne savaient pas s'ils devaient me garder ou non, en raison de ma taille. À 15 ans, Southampton devait décider s'ils allaient me donner une bourse et ils m'ont dit que ce ne serait pas le cas. J'avais deux mois pour leur prouver qu'ils avaient tort, où ils me libéraient." Résultat, le gamin passe les fêtes de Noël à la salle de muscu et renverse les avis défavorables des éducateurs. Un...

On joue la 53e minute d'Arsenal-Dortmund lorsqu'Alex Oxlade-Chamberlain, pris d'une inspiration géniale, contrôle un ballon aérien plutôt anodin avant d'envoyer une demi-volée flottante sur la barre de Weidenfeller, des 25 mètres. Une action de grande classe venue compléter un match très abouti, où le jeune Anglais, en compagnie de Cazorla et Sánchez, a fait danser l'arrière-garde allemande soixante minutes durant. Derrière lui, le petit nouveau, Calum Chambers, a lui aussi livré l'une des prestations les plus abouties chez les Gunners. Très offensif et offrant constamment des solutions de décalages à droite, le plus jeune joueur aligné sur la pelouse a confirmé sur ce match tous les espoirs placés en lui par Wenger au moment de débourser un peu plus de 16 millions de livres (environ 20 millions d'euros) pour l'arracher à Southampton l'été dernier. Dans ce match longtemps annoncé comme le premier gros tournant de la saison des Gunners, la jeune garde estampillée Southampton n'a pas tremblé. En même temps, ce n'est vraiment pas le genre de la maison.
AOC, le prodige
Propulsé au rang de star en Angleterre dès l'âge de 17 ans, et avec un transfert évalué à 16,5 millions d'euros à Arsenal - à peu près la même somme déboursée à l'époque par Tottenham pour s'offrir Gareth Bale -, AOC a entamé cette année sa quatrième saison chez les Gunners, après avoir passé la majeure partie de l'an dernier sur le flanc, la faute à une vilaine blessure au genou, puis à l'aine en fin de saison. Cet exercice doit donc être celui de la confirmation, celui où le joueur doit passer ce fameux cap inhérent à tout jeune joueur prometteur. Car le talent, Oxlade-Chamberlain en a à revendre. Autre point positif, le protégé de Wenger n'a pas peur des défis, lui qui a dû batailler ferme pour se faire remarquer dans les équipes de jeunes de Southampton, comme il le raconte au Daily Mail en 2012 : " Je n'ai grandi que bien plus tard que la majorité de mes amis. (...) Quand j'étais en U14 à Southampton, ils ne savaient pas s'ils devaient me garder ou non, en raison de ma taille. À 15 ans, Southampton devait décider s'ils allaient me donner une bourse et ils m'ont dit que ce ne serait pas le cas. J'avais deux mois pour leur prouver qu'ils avaient tort, où ils me libéraient." Résultat, le gamin passe les fêtes de Noël à la salle de muscu et renverse les avis défavorables des éducateurs. Un...

...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant