Ovationnée, Suu Kyi a reçu son prix Nobel

le
0
L'opposante birmane s'est engagée à Oslo à poursuivre son combat pour la démocratie dans son discours d'acceptation du prix Nobel de la Paix.

De notre envoyé spécial à Oslo

Vingt et un ans après s'être vu décerner le prix Nobel de la paix, Aung San Suu Kyi, placée à l'époque en résidence surveillée à Rangoun, a pu enfin tenir samedi son discours de récipiendaire, dans la grande salle de la mairie d'Oslo. Un discours empreint d'émotion et de détermination, dans lequel l'icône birmane s'est dite prête à jouer «tout son rôle» dans le processus d'ouverture en cours.

Lors d'une interview diffusée ce samedi par la BBC, la «Dame», comme on la surnommait en Birmanie lorsque son nom était proscrit, a indiqué qu'elle souhaitait un amendement de la Constitution qui lui interdit actuellement de briguer la présidence du pays compte tenu de son mariage avec un étranger, l'orientaliste britannique Michael Aris, décédé en 1999.

Dans son intervention du Nobel, qui a duré environ une heure, Aung San Suu Kyi, le visage quelque peu émacié par la fatigue, elle aura 67 ans la semaine prochaine, a nommément cité le

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant