Ouzbékistan : le président Islam Karimov meurt des suites d'une hémorragie cérébrale

le , mis à jour à 20:39
0
Ouzbékistan : le président Islam Karimov meurt des suites d'une hémorragie cérébrale
Ouzbékistan : le président Islam Karimov meurt des suites d'une hémorragie cérébrale

Islam Karimov, 78 ans, qui dirige l'Ouzbékistan d'une main de fer depuis plus d'un quart de siècle, est décédé  des suites d'une hémorragie cérébrale a confirmé ce vendredi soir, la télévision publique ouzbèke. L'information de la mort du président avait filtré dès le matin, comme l'indiquait l'agence Reuters, en citant, trois sources diplomatiques. « Oui, il est mort », avait précisément expliqué l'une d'elle à Reuters.

 

« Chers compatriotes, c'est avec un immense chagrin dans nos cœurs que nous vous annonçons la mort de notre cher président », a déclaré de façon solennelle le présentateur, à l'antenne. Dans le pays, l'incertitude la plus totale règne sur son éventuelle succession.

 

Lundi, sa fille cadette, Lola Karimova Tilliaïeva, avait confirmé qu'Islam Karimov était en réanimation après une hémorragie cérébrale survenue samedi matin. Quelques heures plus tard, le site d'opposition Fergana.ru, basé à l'étranger, avait annoncé sa mort survenue selon lui lundi. Mais mercredi, la fille cadette du président avait assuré que son père se trouvait «dans un état stable». Pour leur part, les autorités étaient restées muettes après l'hospitalisation d'Islam Karimov. Le site Fergana.ru a évoqué jeudi soir d'intenses préparatifs à Samarcande, la ville natale du chef de l'Etat, pour l'enterrement prévu samedi.

 

 

Né le 30 janvier 1938, le président ouzbek a grandi dans un orphelinat avant de poursuivre des études de mécanique et d'économie. Il a gravi tous les échelons de l'appareil du Parti communiste à l'époque de l'URSS jusqu'à prendre la tête de la république soviétique d'Ouzbékistan. A l'indépendance, en 1991, il parvient à se maintenir au pouvoir et s'emploie aussitôt à éliminer tous ses opposants. «L'Etat tout entier était Islam Karimov, Islam Karimov a été l'Etat pendant plus d'un quart de siècle, avec une main de fer», explique Steve ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant