Ouvrir une boutique en ligne, mode d'emploi

le
0
Ouvrir une boutique en ligne, mode d'emploi
Ouvrir une boutique en ligne, mode d'emploi

Avoir une vitrine Web est aujourd'hui intéressant pour tout commerçant. A condition d'être bien assisté techniquement et d'avoir un budget minimum pour attirer un maximum de clients ! « Le Parisien Economie » explique le mode d'emploi.

La France compte désormais plus de 138 000 sites marchands dont 66,5 % réalisent moins de 30 000 ¤ de chiffre d'affaires par an, selon la Fédération e-commerce et vente à distance (Fevad). Des e-boutiques détenues en grande majorité par des TPE-PME « pure players » (qui ne vendent que sur Internet). « Nous comptons environ 80 % de pure players parmi nos clients, confirme Cédric Piazza, cofondateur de Wizishop, spécialisé dans la création de sites marchands. Et 20 % de commerçants physiques et de blogueurs qui créent leur boutique en ligne pour élargir leur zone de chalandise ou vendre leurs créations. »

Il existe des milliers d'agences Web ou d'indépendants

Le Web s'impose en effet de plus en plus comme un moyen de développer son chiffre d'affaires. « 66 % de nos clients commerçants physiques voient un impact direct de leur e-boutique sur leur activité, commente Marc Schillaci, fondateur d'Oxatis. Les gains générés peuvent s'élever à plus de 50 000 ¤ par an ! » Alléchant. Mais comment choisir les bons prestataires, sécuriser ses transactions et pour quel budget ?

« Ma plus grande difficulté a été de choisir le bon professionnel et la plate-forme, témoigne Audrey Lieutaud, fondatrice de Monpetitbikini.com, boutique en ligne de vente de maillots de bain lancée en 2010 et basée à Mougins (Alpes-Maritimes). Quand j'ai eu l'idée de créer cette e-boutique, je ne connaissais absolument rien à la technique ni au jargon d'Internet. Il existe des milliers d'agences Web ou d'indépendants qui proposent de réaliser des sites marchands à tous les prix. A l'époque, j'ai donc choisi un peu au hasard un prestataire local que je pouvais rencontrer. » Une solution a priori ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant