Ouvertures du dimanche : un projet proposé aux syndicats

le
1
Ouvertures du dimanche : un projet proposé aux syndicats
Ouvertures du dimanche : un projet proposé aux syndicats

Un projet d'accord sur les contreparties au travail dominical dans le secteur du bricolage a été proposé lundi aux syndicats. Celui-ci est intervenu à l'issue d'une troisième journée de négociation sur les compensations pour les salariés des enseignes qui peuvent ouvrir désormais le dimanche. Le patronat du secteur a donné aux syndicats jusqu'à jeudi midi pour signer ou pas.

En fin d'après-midi, deux syndicats, la CFDT et la CFE-CGC, étaient «favorables» à ce texte. La CFTC, dont la signature est indispensable pour le valider, faisait état d'«avancées», mais ne voulait pas apporter de réponses avant d'avoir consulté «ses sections syndicales». Le syndicat, fervent défenseur du repos dominical, est à l'origine de nombreuses procédures contre l'ouverture des magasins.

«Nous avons obtenu des garanties supplémentaires sur le volontariat et aussi que la liste des magasins soit jointe à l'accord. Des avancées ont également été obtenues en matière de formation», a souligné Patrick Ertz, président de la fédération CFTC du commerce.

Les syndicats contre la généralisation du travail dominical

Depuis le 1er janvier, les magasins de bricolage sont autorisés par décret à déroger au repos dominical jusqu'au 1er juillet 2015, dans l'attente d'une nouvelle loi encadrant le travail dominical. Pour obtenir le décret, le patronat avait promis d'ouvrir le dimanche uniquement les magasins où l'ouverture avait déjà été constatée, soit un total de 178 établissements des enseignes Brico Dépôt, Bricomarché, Bricorama-Batkor, Castorama, Leroy-Merlin, Les Briconautes, Mr Bricolage et Weldom.

En échange, le gouvernement avait donné deux jours à la fédération des magasins de bricolage (FMB) pour négocier un accord avec les syndicats. Ces deux jours n'ayant pas suffi, tous se sont retrouvés au ministère du Travail lundi.

Pour qu'un accord soit validé, il doit être signé par des syndicats réalisant 30% des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le lundi 20 jan 2014 à 23:30

    Et après, ce sera la nuit ?