Ouverture : un marché hésitant

le
0
DR
DR
Après s'être bien comporté pour la première séance de la semaine et ouvert brièvement en hausse mardi, le marché prenait peu de risques en début de journée, d'autant que l'agenda économique est relativement léger. Les investisseurs devront se contenter, aux Etats-Unis, de la publication des commandes industrielles pour mai (16 heures). Seul indicateur au programme en zone euro, le nombre de personnes inscrites au chômage en Espagne a baissé en juin pour le quatrième mois consécutif, mais reste à un niveau élevé (4,76 millions).

Selon les économistes de Crédit Agricole CIB, les investisseurs restent prudents avant les statistiques de l'emploi aux Etats-Unis, vendredi. Ce rapport mensuel sera particulièrement observé car la banque centrale américaine a prévenu que si le chômage poursuivait sa décrue, elle pourrait réduire d'ici la fin de l'année ses injections de liquidités, très appréciées des marchés : « Les investisseurs continuent de s'interroger sur les mesures de soutien à l'économie de la Réserve fédérale et cherchent à anticiper toute modification du calendrier de réduction du programme de rachats d'actifs », rappellent les analystes chez Saxo Banque. Parmi les autres rendez-vous d'importance de la semaine, qui peuvent limiter la prise de risque des investisseurs, mardi, figure la réunion de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi, jour où les marchés américains seront fermés en raison de la fête nationale aux Etats-Unis.

VALEURS EN BAISSE

Danone souffrait perdait près de 1,40%, en milieu de matinée, alors que, selon la presse chinoise, une enquête a été ouverte contre plusieurs groupes étrangers, dont le français, sur le lait infantile importé. De son côté, Saint-Gobain abandonnait 1% après l'annonce que l'autorité américaine de la concurrence (FTC) a entamé une procédure administrative contre le rachat, pour 1,7 milliard de dollars par le groupe Ardagh, de son activité de fabrication de bouteilles aux Etats-Unis.

VALEURS EN HAUSSE

Michelin
gagnait plus de 2,60%, grâce à un relèvement de recommandation de la banque UBS. EDF perdait 0,76%, alors que l'agence d'évaluation financière Fitch a abaissé de "stable" à "négative" la perspective de la note du groupe.

LVMH cédait 0,40%, au lendemain de l'annonce par la Commission des sanctions de l'AMF d'une amende de 8 millions d'euros infligée au groupe de luxe, pour ne pas avoir informé le marché de sa montée au capital d'Hermès dont le titre perdait lui aussi environ 0,30%, en milieu de matinée.

Archos progressait de plus de 4%, après un communiqué indiquant que le groupe avait mis un terme à l'effondrement de ses ventes, après un plongeon de son activité de 37% sur les trois premiers mois de l'année.

AUTRES VALEURS A SUIVRE

Alstom tient son assemblée générale.

EDF: l'agence d'évaluation financière Fitch a abaissé lundi de "stable" à "négative" la perspective d'évolution de la note du groupe, qu'elle a maintenue à "A+".

Essilor a lancé un emprunt de 300 millions de dollars sur le marché privé obligataire américain, pour refinancer un autre emprunt arrivant à échéance en 2014.

GDF Suez va lancer des obligations hybrides, mode de financement à mi-chemin entre emprunt obligataire classique et émission d'actions, pour un montant non encore décidé, ont indiqué les agences d'évaluation financière Moody's et Standard & Poor's (SP).

Sanofi présente, mardi, un plan de restructuration prévoyant la suppression de 207 postes en France d'ici à la fin 2015 et le passage à l'autonomie du site de Toulouse en cinq ans.

Veolia a remporté un contrat de plus de 300 millions d'euros pour construire et exploiter durant dix ans une usine de dessalement d'eau en Arabie Saoudite, a-t-on appris mardi de source proche du dossier.

Argan a revu en hausse son objectif de revenus pour l'exercice en cours à la suite d'une acquisition.

Gecina a cédé ses quatre villages de vacances exploités sous l'enseigne Club Med pour 280 millions d'euros, dans le cadre de sa stratégie de recentrage sur ses actifs "coeur de métier".

Econocom s'est mis d'accord avec les actionnaires d'Osiatis sur l'acquisition d'un bloc de contrôle, prélude à une OPA sur le solde du capital à l'automne.

GFI Informatique : l'offre publique d'achat (OPA) déposée par les deux principaux actionnaires sur le solde du capital sera ouverte du 2 au 15 juillet prochain.

lerevenu.com, avec AFP

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant