Ouverture prudente à Wall Street avant les "minutes" de la Fed

le
0
WALL STREET DÉBUTE EN LÉGÈRE BAISSE
WALL STREET DÉBUTE EN LÉGÈRE BAISSE

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a débuté en légère baisse mercredi, les investisseurs évitant de prendre des positions importantes avant la publication, attendue pendant la séance, du compte-rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale.

Quelques minutes après l'ouverture, l'indice Dow Jones perd 39,17 points, soit 0,21%, à 18.512,85. Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,18% à 2.174,26 Le Nasdaq Composite cède 0,24% à 5.214,60.

A l'issue de sa réunion de juillet, la Fed a laissé ses taux inchangés tout en déclarant que les risques à court terme pour l'économie avaient diminué, laissant ainsi la porte ouverte à un resserrement de sa politique monétaire dans les prochains mois.

Les observateurs espèrent donc que les "minutes" de cette réunion, attendus à 18h00 GMT, leur apporteront de nouveaux indices sur l'évolution possible des taux, notamment après les déclarations, mardi, de deux dirigeants de l'institution sur la possibilité d'une hausse prochaine.

Leurs propos, qui ont ravivé les spéculations sur la remontée du loyer de l'argent, ont fait baisser Wall Street mardi mais ont mis fin à trois jours de recul du dollar et le billet vert gagnait mercredi 0,1% face à un panier d'autres grandes devises de référence.

Avant la publication du compte-rendu de la Fed, le président de l'antenne régionale de cette dernière à St. Louis, James Bullard, doit s'exprimer en public à 17h00 GMT.

Aux valeurs, le distributeur Target chute de 5,1% après avoir revu à la baisse sa prévision de bénéfice annuel sur fond de baisse de ventes.

Un autre acteur du secteur, le spécialiste du bricolage et de l'aménagement intérieur Lowe's abandonne 5,2% après des ventes trimestrielles inférieures aux attentes.

Cisco, qui doit publier ses résultats financiers après la clôture de Wall Street, cède 1,7%. Selon le site d'information spécialisé dans les hautes technologies CRN, le géant des équipements de réseaux s'apprête à annoncer la suppression de 14.000 postes, soit près de 20% de ses effectifs.

A la hausse, l'enseigne d'habillement Urban Outfitters bondit de 16% après l'annonce d'une hausse inattendue de ses ventes à données comparables, qui a conduit plusieurs analystes à relever leur objectif de cours.

(Yashaswini Swamynathan; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant