Ouverture Paris : début de semaine attentiste

le
0

(lerevenu.com) - La tendance. L'indice CAC40 débute la semaine en légère baisse à 3.865 points (-0,15%) après la publication d'indicateurs conjoncturels chinois décevants : la hausse des prix à la consommation est ressortie moins bonne que prévu avec un ralentissement de 2,1% en un an. Cela n'a pas perturbé l'indice Nikkei qui s'est envolé de près de 5%, à la Bourse de Tokyo. Du côté des sociétés, les opérations de rapprochement continuent à alimenter la chronique en cette période creuse pour les publications de résultats. Ce matin, Itefin et Boussard ont annoncé une offre publique d'acaht à 3,75 euros sur Gfi Informatique, tandis qu'AstraZeneca s'offre Pearl Therapeutics pour 1,15 milliard de dollars au maximum. Wall Street a progressé vendredi, après des créations de postes pour le mois de mai supérieures aux attentes, aux États-Unis.

Les opérateurs sont toutefois restés plutôt prudents, toujours inquiets de la politique monétaire de la Réserve fédérale, après quelques commentaires de l'ancien dirigeant de la banque centrale, Alan Greenspan. L'indice Dow Jones des valeurs industrielles a gagné, en clôuture, 1,38% à 15.248 points, tandis que le Nasdaq prenait 1,32% à 3.469 points.

En France, le marché attend la publication de l'indice du sentiment des affaires de la Banque de France en mai (8h30 : consensus 95) et la production industrielle d'avril (8h45 : consensus +0,3% m/m). Aucun indicateur n'est programmé aux Etats-Unis. La parité euro-dollar se situe à 1,3202, ce matin. Le baril de Brent se négocie 104,68 dollars et le WTI 96,14 dollars, pour l'échéance de juillet. L'once d'or se traite quant à lui à 1.386 dollars (+0,24%).

VALEURS EN HAUSSE

BNP Paribas (+0,90%) à 44,83 euros : le groupe bancaire va procéder à la fusion intégrale de ses activités américaines, selon une source bien informée interrogée par le 'Financial Times', à l'heure où les autorités financières américaines semblent favorables à l'instauration de ratios prudentiels plus stricts encore que ceux que la norme "Bâle III" va imposer. Dans ce contexte, la banque française aurait prévu de regrouper sa banque de détail américaine, BancWest, avec sa banque de financement et d'investissement locale.

Bull (+1,9%) à 2,69 euros : le titre profite de l'annonce du gain d'un contrat avec Aena Aeropuertos, dont il rationalisera les applications du système d'information. L'opérateur, qui détient directement 47 aéroports en Espagne et dispose de participations dans 23 autres dans le monde, entend simplifier un système informatique qui comprend plus de 70 applications "aux fonctionnalités et aux technologies extrêmement variées".

VALEURS EN BAISSE

Altran (-1,50%) à 5,60 euros : après avoir chuté vendredi (-6,2%), les dégagements se poursuivent. Il faut dire que deux courtiers influents ont abandonné leur recommandation positive en fin de semaine dernière, pour prendre acte du beau parcours boursier de l'action. Kepler Cheuvreux a réduit de "acheter" à "conserver" son opinion, en gardant sa valorisation à 6,50 euros. Chez Exane BNP Paribas, on est passé de "surperformance" à "neutre", avec un objectif réduit de 5% à 6 euros.

Vinci (-0,35%) à 39,66 euros : le groupe confirme par communiqué de presse l'information du 6 juin, dernier révélée par Reuters concernant un contrat majeur au Qatar. Il s'agit de la conception et de la construction de la ligne rouge sud du métro de Doha au Qatar,un contrat d'1,5 milliard d'euros. Les travaux d'une durée de cinq ans mobiliseront jusqu'à 3.000 employés. Le projet s'inscrit dans le cadre de la Coupe du Monde de football FIFA en 2022. Le groupement piloté par QDVC, filiale à 51% de Qatari Diar et à 49% de VINCI Construction Grands Projets et comprenant l'entreprise qatarie Al-Darwish Engineering et le coréen GS Engineering and Contracting, a été désigné attributaire du lot. Reuters avait évoqué, jeudi dernier, un total de quatre contrats, pour l'ensemble du projet, d'une valeur totale d'environ 8,2 milliards de dollars (6,27 milliards d'euros) pour la première phase de la conception et de la construction du métro de Doha.

Rémy Cointreau (-0,25%) à 86,58 euros : le producteur de spiritueux va céder au groupe nordique Altia l'activité des cognacs Larsen qui comprend la marque, les actifs industriels et commerciaux ainsi que les stocks nécessaires à la poursuite de l'exploitation du fonds de commerce. Fondée en 1926 par Jean Larsen, la maison Larsen est un producteur d'AOC cognac de taille significative disposant d'une offre de produits de haut de gamme. Rémy Cointreau qui ne révèle pas le montant de la transaction.

VALEUR A SUIVRE

GFI Informatique (suspendue) : les deux principaux actionnaires de la SSII, Itefin Participation (Apax et Altamir, qui détiennent 29,99% du capital) et Boussard & Gavaudan (27,9% des parts) vont organiser un pacte d'actionnaires constitutif d'une action de concert. Dans la mesure où ils détiennent ensemble près de 58% du capital, ils devront lancer une offre publique d'achat (OPA), conformément à la réglementation, au prix de 3,75 euros par action, dividende 2012 inclus, 5,10 euros par oblivations convertible (OCEANE) et 0,35 euro par bon de souscription (BSAAR). Le prix par action proposé valorise l'entreprise à 204 millions d'euros, soit une prime de 23,4% sur le cours de clôture de vendredi dernier. Le concert n'a pas l'intention de demander le retrait obligatoire à l'issue de l'OPA, ce qui signifie que GFI devrait rester coté.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant