Ouverture en hausse pour les Bourses européennes

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN HAUSSE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse lundi une semaine qui s'annonce chargée tant du point de vue microéconomique que macroéconomique.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,7% à 4.567,93 points. À Francfort, le Dax avance de 0,57% et à Londres, le FTSE prend 0,58%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 0,78%, le FTSEurofirst 300 de 0,67% et le Stoxx 600 de 0,73%.

Les places européennes avaient terminé quasi-stables vendredi dernier au terme d'une séance irrégulière rythmée par les résultats de sociétés et le retour des opérations de fusions-acquisitions d'envergure.

Dans l'attente des réunions de politique monétaire de la Réserve fédérale, de la Banque d'Angleterre et de la Banque du Japon la semaine prochaine, les marchés devront compter cette semaine sur une avalanche de résultats de sociétés, aussi bien d'Asie, d'Europe que des Etats-Unis et sur un calendrier de statistiques tout aussi bien rempli avec des chiffres tombant aux Etats-Unis, au Japon et dans la zone euro.

Ainsi, la croissance de l'activité dans le secteur privé a ralenti en France en octobre, l'accélération dans le secteur manufacturier ne suffisant pas à compenser un léger fléchissement dans les services, selon la version préliminaire des indices Markit publiés lundi.

Aux valeurs, Philips gagne 3% après avoir fait état lundi d'une hausse légèrement moins marquée que prévu de ses résultats du troisième trimestre, tout en confirmant ses objectifs pour l'ensemble de l'année.

C'est la plus forte hausse des indices EuroStoxx 50 et FTSEurofirst 300.

Bonne performance également des valeurs bancaires, dont l'indice gagne 1,04%, deuxième meilleure performance sectorielle avec six banques dans les 10 meilleurs gains de l'EuroStoxx 50.

Parmi les plus fortes baisses du début de matinée, on retrouve l'opérateur télécoms Telia (-3,53%), victime de deux abaissements d'objectifs de cours, par RBC et Exane BNP Paribas.

La baisse la plus spectaculaire est celle du groupe de défense britannique Cobham, qui chute de plus de 13% après un deuxième "profit warning" cette année.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoit Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant