Ouverture du procès du blocage de l'autoroute A1

le
1
L'audience, qui concerne 12 personnes, sera vraisemblablement reportée.
L'audience, qui concerne 12 personnes, sera vraisemblablement reportée.

L’audience, qui concerne douze personnes, sera vraisemblablement reportée.

Le procès de douze personnes accusées d’avoir bloqué l’autoroute A1 l’été dernier va s’ouvrir mardi 12 janvier à Amiens.

Des dizaines de gens du voyage avaient incendié des pneus, des poubelles, des arbres et des palettes au début d’un week-end de retour de vacances chargé afin de faire pression sur la justice.

Quatre jours plus tôt, un homme de 73 ans avait tué au fusil une femme de 19 ans, sa fille de neuf mois et son beau-père, ainsi qu’un gendarme alerté par les tirs. Le drame s’était déroulé dans un camp à quelques kilomètres de là.

Un procès sans doute reporté Le juge des libertés avait refusé de laisser sortir de prison le fils de la victime la plus âgée ainsi qu’un proche, le temps d’assister aux obsèques.

Par colère et voulant influencer la décision en appel, ils avaient investi l’axe autoroutier, un des plus fréquentés d’Europe, forçant les autorités à le fermer pendant près de 24 heures. Le lendemain, la cour d’appel d’Amiens invalidait la première décision. Les gens du voyage ont aussitôt levé le barrage.

Les 12 individus sont poursuivis pour « entraves à la circulation de véhicules » et certains pour « dégradations par incendie » et « vols en réunion ».

Le procès sera cependant sans doute reporté, « à la demande de la présidente du tribunal, qui souhaite un temps d’audience plus long », a indiqué Bernard Farret, procureur d’Amiens, à l’AFP, vraisemblablement début février.

Pour Me Jérôme Crépin, avocat de trois des prévenus, il s’agit « d’une sage décisi...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4098497 il y a 11 mois

    Procès reporté après les élections ?