Ouverture du procès de la mère infanticide Fabienne Kabou

le
0
La tombe d'Adélaïde, le 14 décembre.
La tombe d'Adélaïde, le 14 décembre.

La femme de 39 ans a été renvoyée devant la cour d’assises du Pas-de-Calais sous l’accusation d’assassinat. En novembre 2013, elle avait abandonné sa fille de 15 mois sur une plage.

L’enquête est pleine de chiffres, secs et nus. Le 19 novembre 2013, à 10 h 51, gare du Nord à Paris, Fabienne Kabou a acheté un billet de train aller-retour au tarif « Découverte Enfant » pour une somme de 69,10 euros. Elle est montée avec sa fille Adélaïde, quinze mois, et la poussette de l’enfant, à bord du TER de 11 h 46, qui arrivait à 14 h 23 à Rang-du-Fliers (Nord). La mère et l’enfant ont ensuite pris à 14 h 50, le bus à destination de Berck-sur-Mer, et en sont descendues à 15 h 05. À 16 h 34, une caméra de vidéosurveillance les a saisies cheminant dans une rue de la ville en direction de la plage. Elles se sont présentées quelques minutes plus tard à la réception de l’hôtel Le Littoral, où Mme Kabou a réservé une chambre pour la nuit. Elle en est ressortie avec sa fille à 21 h 06. Vers 21 h 40, elle est rentrée à l’hôtel, seule.

Cette nuit-là, la température de l’air sous abri a oscillé entre 5,3 degrés à 18 heures, et 0,2 degré le lendemain à 6 heures. Celle de l’eau était de 13 degrés. Le coefficient de marée était de 83, avec une pleine mer à 0 h 54 et une basse mer à 8 h 06. Le lendemain matin, 20 novembre, à 10 h 10, Fabienne Kabou a repris le bus en gare de Berck, pour rejoindre celle de Rang-du-Fliers et Paris Nord. Deux heures plus tôt, à 8 h 20, un pêcheur s’était présenté au commissariat de police de Berck pour signaler la découverte du corps sans vie d’une enfant, allongée sur le dos, vêtue d’une combinaison de couleur sombre, la tête lovée dans une capu...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant