Ouverture à Paris : le marché se cherche

le
0

(lerevenu.com) - Malgré une ouverture dans le rouge, l'indice CAC40 regagne un peu de terrain (+0,50%), un peu au-dessus de 3.830 points (+0,50%). Les investisseurs se préoccupent encore de la perspective d'une réduction progressive des mesures de soutien de la banque centrale américaine. Les plus pessimistes anticipent désormais une remontée brutale des taux à long terme et se retirent des marchés. L'absence d'indicateurs économiques majeurs ne devrait pas apaiser les inquiétudes aujourd'hui.


WALL STREET
Wall Street a suivi la tendance générale des marchés boursiers internationaux, mardi, en net repli, sur fond d'incertitudes. La Banque du Japon a quelque peu déçu les investisseurs, ce qui a provoqué une rechute de 1,45% du Nikkei. L'indice Dow Jones des valeurs industrielles a perdu 0,76% en clôture, à 15.122 points, alors que le Nasdaq cédait 1,06% à 3.437 points.

ECONOMIE ET DEVISES
En France, l'inflation s'est limitée à 0,1% entre avril et mai, selon l'Insee, conformément à ce qui était attendu. Sur un an, les prix à la consommation ne progressent que de 0,9% en France, en données harmonisées, et de 0,8% en données classiques. L'inflation est ressortie à 0,4% en Allemagne en mai, conformément à ce qui était anticipé par les économistes. Sur un an, elle reste très modérée à 1,5%. En données harmonisées, c'est-à-dire selon les normes communautaires, les prix ont progressé de 0,3% en mai par rapport à avril, et de 1,6% sur un an. Ailleurs en Europe, on suivra ce matin les chiffres mensuels de l'emploi britannique (10h30) et la production industrielle de la zone euro en avril (11h00 : consensus +0,0%). Aux Etats-Unis, les chiffres du budget américain de mai sont attendus à 20h00 (consensus : -136,5 milliards de dollars). La parité euro-dollar s'établit à 1,3312 ce matin. Le baril de pétrole Brent se négocie à 102,54 dollars et le WTI 94,76 dollarspour l'échéance de juillet. L'once d'or se replie léglèrement à 1.377 dollars (-0,08%). 

VALEURS EN HAUSSE

EADS (+1,45%) à 42,95 euros : le vol inaugural de l'A350 XWB d'Airbus aura lieu le14 juin, au matin. L'appareil, le "MSN1" du programme, décollera de Toulouse Blagnac à 10h00 avec six personnes à son bord. Les derniers tests sont en cours en vue de cet événement. En faisant voler son nouveau gros porteur juste avant le Salon du Bourget qui débute lundi prochain, Airbus offre un beau coup de projecteur à son avion. L'A350 XWB, qui a pour l'heure été commandé à 613 exemplaires, commencera à être livré au second semestre 2015.

ArcelorMittal (+0,50%) à 9,19 euros : le groupe se félicite de la décision de la Commission européenne d'adopter un plan d'action pour la filière acier sur le vieux continent. Le PDG de la division Flat Carbone Europe de l'aciériste, Robrecht Himpe, évoque lui aussi une "première étape", mais juge "essentiel que le dialogue se poursuive et que les mesures proposées soient maintenant développées et mises en oeuvre". Le Commissaire européen à l'industrie, Antonio Tajani, a présenté, hier, son plan d'action pour la filière, qui passe notamment par le développement de la demande liée à l'environnement, dans l'automobile et le bâtiment principalement, mais aussi la lutte contre les pratiques déloyales. A ce titre, l'Agence Reuters annonçait hier que l'UE envisageait de saisir l'OMC sur les droits chinois sur les importations de tubes en acier inoxydable.

Technicolor (+4,40%) à 3,30 euros : le groupe se lance dans un programme de refinancement de sa dette actuelle, de façon à bénéficier de conditions plus favorables et à accroître sa flexibilité financière. La dette senior actuelle de la société représente 1,18 milliard d'euros, pour un taux nominal moyen de 8,2%, partagée entre un emprunt senior et des obligations. Le plan proposé par la direction repose sur deux étapes : Technicolor va, d'une part, solliciter de ses créanciers leur accord pour modifier certains termes, et d'autre part, mettre en place une structure dédiée, Tech Finance, qui lancera des offres de rachat sur l'emprunt et les obligations, après avoir elle-même souscrit à un emprunt senior et avoir placé des obligations à haut rendement pour financer l'opération. Technicolor entend réaliser l'opération en juillet.

VALEURS EN BAISSE

Vivendi (-0,03%) à 14,71 euros : le dirigeant de SFR a confirmé, hier, un projet d'introduction en Bourse de l'opérateur mobile, actuellement filiale à 100% de Vivendi. Stéphane Roussel a indiqué que la récente réorganisation s'inscrit dans la perspective "d'une mise en Bourse si les conditions de marché le permettent". Le deuxième opérateur mobile français a même vocation à devenir "une société du CAC 40", a ajouté Stéphane Roussel lors d'un forum organisé, hier, par 'Les Echos'. Il n'a mentionné aucune date pour cette entrée en Bourse, mais selon des sources citées par le quotidien économique, les dirigeants de Vivendi viseraient une introduction fin 2014 ou début 2015.

Le Revenu, avec Finance Plus
 
 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant