Ouverture à Paris : encore en repli

le
0
Peu d'indicateurs sont attendus, aujourd'hui, pour animer les marchés. Cet après-midi, les investisseurs suivront néanmoins la publication des ventes au détail aux Etats-Unis. En attendant, l'indice CAC 40 cède environ 1%, en milieu de matinée. La nouvelle glissade des indices américains, hier soir, et les violentes prises de profits constatées ce matin en Asie et notamment à Tokyo (-6,35%), ne laissaient pas envisager d'autres évolutions que cette baisse marquée. En Asie, les opérateurs estiment que le franchissement de certaines barrières à la baisse sur l'indice Nikkei a déclenché une salve d'ordres automatiques qui ont amplifié le phénomène de contraction. A l'origine, l'appréciation du yen contre dollar, qui va gêner les entreprises japonaises exportatrices.

WALL STREET
Wall Street a clôturé en net repli, les investisseurs se montrant encore inquiets quant à l'évolution des politiques des banques centrales. Outre-Atlantique, les fusions et acquisitions restent pourtant d'actualité, avec une OPA sur Cooper Tire dans les pneumatiques, au lendemain de la confirmation du rachat de Waze par Google. Enfin, le déficit budgétaire américain s'est creusé plus que prévu en mai. L'indice Dow Jones des valeurs industrielles a reculé de 0,84% à 14.995 points, alignant une troisième séance dans le rouge et sa plus longue série baissière de l'année. Le Nasdaq a décliné, lui, de 1,06% à 3.400 points, alors que le S&P500 a reculé de son coté de 0,84% à 1.613 points.

ECONOMIE ET DEVISES
Aux Etats-Unis, les inscriptions hebdomadaires au chômage seront dévoilées en même temps que les ventes au détail de mai et les prix à l'importation et à l'exportation de mai. A 16h00, seront publiés les stocks des entreprises d'avril.

La parité euro-dollar ressort à 1,3358, ce matin. Le baril de Brent se négocie 103,15 dollars et le WTI à 95,49 dollars pour l'échéance de juillet. L'once d'or varie peu à 1.389 dollars (+0,06%).

VALEURS EN HAUSSE
Soitec (+1,40%) à 2,9 euros : Khaled Juffali Company, société saoudienne d'investissements, et Soitec ont annoncé que la Saudi Arabian Oil Company (Saudi Aramco), producteur mondial de pétrole et de produits chimiques détenu par le Royaume d'Arabie Saoudite, a retenu la technologie photovoltaïque à concentration (CPV) de Soitec pour un site pilote de production d'énergie solaire d'une capacité d'1 mégawatt dans la région de Tabuk, au nord-ouest du pays.

VALEURS EN BAISSE
France Telecom (-1%) à 7,39 euros : le conseil d'administration va se réunir, dans les prochains jours, pour évoquer la mise en examen de Stéphane Richard, dans le cadre de l'affaire d'arbitrage Tapie-Crédit Lyonnais. Hier soir, le ministre des finances, Pierre Moscovici, a fait savoir que les représentants de l'Etat au conseil d'administration "se détermineront par rapport au seul intérêt de l'entreprise", tout en rappelant que l'Etat s'était porté partie civile dans le dossier, afin de préserver ses intérêts, notamment patrimoniaux. L'Etat français détient 13,45% du capital de l'opérateur, en direct, pour une valorisation de 2,66 milliards d'euros environ, sur la base des derniers cours cotés. Il détient aussi indirectement, via le FSI, une part identique, soit environ 27% au total. 

Michelin (-0,70%) à 65,31 euros : l'équipementier va cesser les activités industrielles de sa filiale Icollantas en Colombie. Face à des pertes annuelles très importantes dans le pays depuis plus de dix ans et auxquelles les investissements effectués par la firme n`ont pas pu réduire, le groupe explique ne pas avoir eu d'autre choix. Cette entité n'est, en effet, pas parvenue à devenir compétitive en raison de sa taille insuffisante et d'autres facteurs économiques locaux. La production industrielle de l`usine de Chusaca (pneus poids lourd, environ 220 personnes) et de l'usine de Cali (pneus tourisme Michelin et BF Goodrich, environ 240 personnes) sera arrêtée cet été. Conformément à la loi colombienne, un dossier a été déposé auprès du gouvernement colombien. Michelin propose aux 460 personnes concernées un accompagnement socio-économique personnalisé pour réussir à retrouver un emploi. Michelin provisionnera 101 millions d`euros de charges non récurrentes dans ses comptes à fin juin 2013 au titre de cette opération.

Air Liquide (-0,60%) à 96,18 euros : le groupe va racheter Voltaix, une entreprise spécialisée dans les molécules pour l'électronique, basée aux Etats-Unis. L'acquisition devrait être conclue cet été, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence compétentes. Créé en 1986, Voltaix est un fabricant de matériaux utilisés dans la production des semi-conducteurs et des cellules solaires avancées et possède une expertise dans les composés de spécialité du silicium, du bore et du germanium. L'entreprise dispose de sites de production aux États-Unis à Branchburg (New Jersey), High Springs (Floride) et Portland (Pennsylvanie) ainsi qu'en Corée du Sud. Elle compte 185 collaborateurs.

Sopra (-2%) à 54,54 euros : le groupe avait promis, en février dernier, de fournir des indications sur son objectif de marge 2013, lors de la publication de ses résultats semestriels. La SSII a anticipé cette date puisqu'elle fait, ce matin, état d'une "mise à jour" de ses prévisions. La direction confirme les indications fournies précédemment, soit une croissance interne de 2 à 5% et une réduction de la dette comprise entre 150 et 170 millions d'euros, cette année. Quant à la marge opérationnelle d'activité, elle devrait dépasser 8% hors intégration de HR Access, après 9% un an avant. En intégrant HR Access, la marge opérationnelle d'activité devrait se contracter de 30 à 70 points cette année, tandis que Sopra vise une marge nette à minima égal aux 4,6% de l'exercice précédent. Enfin, la SSII confirme viser, à l'horizon 2015, un chiffre d'affaires de 1,5 à 2 milliards d'euros et 10% environ de marge opérationnelle des activités.


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant