Ouverture à Islamabad de discussions sur la paix en Afghanistan

le
0
    ISLAMABAD, 11 janvier (Reuters) - Des représentants afghans, 
pakistanais, chinois et américains se réunissent lundi à 
Islamabad pour tenter de relancer le processus de paix en 
Afghanistan alors que Kaboul continue de combattre 
l'insurrection de taliban divisés par des querelles internes. 
    Sartaj Aziz, conseiller du Premier ministre pakistanais, 
Nawaz Sharif, pour les Affaires étrangères, a expliqué que le 
principal objectif de ces discussions est de convaincre les 
taliban de revenir à la table des négociations et d'entamer une 
réflexion sur l'abandon de la violence. 
    "C'est la raison pour laquelle il est important de ne pas 
lier l'ouverture des négociations à de quelconques conditions 
préalables", a déclaré Sartaj Aziz. "Cela serait 
contre-productif, nous en avons la certitude." 
    "On ne peut pas menacer de lancer des opérations militaires 
à l'encontre de ceux qui ont des opinions divergentes avant 
d'inviter tout le monde à discuter." 
    Les taliban ont intensifié leurs opérations l'année dernière 
pour tenter de faire tomber le gouvernement de Kaboul, mis à mal 
depuis le départ de la majeure partie des troupes étrangères à 
la fin 2014. 
    Les attentats suicide dans la capitale afghane et les pertes 
territoriales importantes dans la province méridionale du 
Helmand enregistrées l'an passé ont souligné à quel point le 
pays était loin de la paix. 
    Ce fragile processus de paix a été interrompu l'année 
dernière par l'annonce de la mort deux ans plus tôt du fondateur 
des taliban, le mollah Omar. La nouvelle a plongé le mouvement 
des "étudiants en religion" dans des luttes internes avec pour 
enjeu le successeur du défunt chef. 
    Les taliban sont partagés sur la question de savoir s'ils 
participeront ou non à d'éventuelles futures négociations de 
paix. Certains éléments ont laissé entendre qu'ils pourraient 
envoyer des négociateurs, à un certain stade, mais d'autres 
factions sont hostiles à toute forme de négociation avec Kaboul. 
 
 (Asad Hashim et Tommy Wilkes,; Nicolas Delame et Eric Faye pour 
le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant