OUTREMER TELECOM: RESULTATS 2009

le
0
RESULTATS 2009
ROAA 2009 : 16,1 M€ (-53,2%)
Impact non récurrent des provisions clients sur la rentabilité
Flux de trésorerie liés à l'exploitation : 33,5 M€ (+35,3%)


Paris, le 14 avril 2010 : Groupe Outremer Telecom (FR0010425587 - OMT), premier opérateur alternatif dans les Départements et Régions d'Outre-mer publie aujourd'hui ses résultats 2009 consolidés et audités*.



Chiffre d'affaires

Pour l'ensemble de l'année 2009, le chiffre d'affaires d'Outremer Telecom a atteint 175,5 M€, en retrait de 2,9% par rapport à l'exercice 2008.

Sur les 9 premiers mois de l'année 2009, l'activité du Groupe a été fortement pénalisée par un contexte macro-économique difficile (chiffre d'affaires en recul de 4% par rapport au 9 premiers mois de l'année 2008). Au quatrième trimestre 2009, cette tendance s'est inversée avec un chiffre d'affaires en progression de 1% par rapport au quatrième trimestre 2008 et de 11% par rapport au troisième trimestre 2009.

Le Mobile a représenté 62% de l'activité du Groupe, avec un chiffre d'affaires stable par rapport à 2009 (108,8 M€), malgré la baisse significative des tarifs de terminaison d'appel intervenue en 2009. L'ARPU Mobile s'élève à 28,8€ sur la zone Antilles Guyane et à 25,3€ dans l'Océan Indien, soit une baisse respective de 22,4% et 16,7% par rapport à 2008, traduisant essentiellement l'impact des baisses de tarifs de terminaison d'appel et du contexte macro-économique. Cette évolution des ARPU Mobile a été compensée par les gains de parts de marché de la société sur toutes ses zones d'implantation. Au 31 décembre 2009, la part de marché Mobile d'Outremer Telecom était de 16,1% sur la zone Antilles Guyane et 12,8% sur la zone Océan Indien.
La zone Océan Indien a représenté 37,4% du chiffre d'affaires total du Groupe en 2009, contre 30% en 2008 et 24% en 2007.

Réalisations 2009


L'année 2009 a été paradoxale. En dépit d'un niveau d'activité en retrait, le Groupe sort renforcé de cet exercice.
En effet, un effort particulier a été accompli en faveur de la qualité de service, avec notamment le recrutement de collaborateurs supplémentaires dédiés à l'accompagnement des clients, de l'assistance commercial jusqu'au service après vente.
Par ailleurs, compte tenu du renforcement des contrôles effectués lors des recrutements et de l'accélération de la suspension des prestations fournies aux abonnés en situation d'impayés, le Groupe a nettement amélioré la qualité de sa base d'abonnés sur les derniers trimestres de 2009.

Enfin, et dans la continuité de sa stratégie historique, des investissements importants ont de nouveau été réalisés pour l'amélioration des réseaux : développement de la densification des réseaux ADSL, finalisation du renouvellement des réseaux mobiles et déploiement des réseaux 3G.

Le Groupe considère que ces investissements sont de nature à renforcer le positionnement de la société sur son marché et à lui permettre de bénéficier au mieux de la reprise qui se dessine.

Marge brute

Le taux de marge brute est en recul par rapport à 2008 (52,5% en 2009 contre 53,9% en 2008), du fait notamment de la baisse des tarifs de terminaison d'appel (non compensée par la baisse des coûts d'interconnexion) et de l'augmentation de certains coûts fixes liés à l'amélioration des réseaux existants (densification, déploiement 3G,…).

Le marge brute du Groupe s'est ainsi élevé à 92,2 M€, en recul de 5,4% par rapport à 2008.

ROAA : impact significatif des dotations pour dépréciation des créances clients

La structure de coût du Groupe a été marquée en 2009 par

  • la stabilité des coûts commerciaux (22,8 M€ en 2009)
  • la hausse des frais de personnel (+18% à 27,4 M€) du fait notamment du développement de l'activité dans la zone Océan Indien et des efforts continus d'amélioration de la qualité de service offerte aux clients
  • le passage d'une provision pour dépréciation des créances clients d'un montant en grande partie non récurrent de 22,4 M€, lié aux difficultés de recouvrement rencontrées par le Groupe, plus particulièrement sur la zone Antilles Guyane affectée par l'arrêt de l'activité économique provoqué par les conflits sociaux début 2009(voir communiqué du 10 novembre 2009)
  • la progression essentiellement non récurrente d'un montant de 7,7 M€ des Autres Produits Opérationnels qui ont atteint 10,0 M€,

    Au total, le Résultat Opérationnel Avant Amortissements (ROAA) est de 16,1 M€ en 2009, en recul de 53,2% par rapport à 2008.

    Répartition du ROAA en 2009



    Les activités Résidentiel et Mobile ont toutes deux été fortement affectées par les difficultés de recouvrement constatées sur les clients particuliers.

    Résultat opérationnel et Résultat net

    Les dotations aux amortissements se sont élevées à 27,8 M€ en progression de 4,1% par rapport à 2008. En conséquence, le résultat d'exploitation 2009 a été négatif et s'est élevé à -11,7 M€.

    La charge financière supportée par la société est en recul significatif en raison de la baisse du coût de l'endettement et de l'évolution favorable des autres charges financières.

    Enfin, Outremer Telecom a constaté un produit d'impôt de l'ordre de 8,2 M€, constitué principalement d'un produit d'impôt différé.

    Le résultat net 2009 du Groupe a donc été négatif et est ressorti à -5,9 M€.

    Autres informations financières

    Au 31 décembre 2009, le bilan d'Outremer Telecom s'est établi à 232,6 M€ avec des capitaux propres de l'ordre de 76,6 M€, en retrait par rapport au 31 décembre 2008.

    La trésorerie du Groupe est en progression de plus de 12,9 M€, du fait principalement de la bonne tenue des flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles (33,5 M€ en 2009 contre 25,1 M€ en 2008).

    La croissance des CAPEX sur l'exercice 2009 (+4,6%) s'explique par l'achèvement de la densification des réseaux et le remplacement des derniers réseaux 2G de marque Alvarion de la zone Antilles Guyane par des réseaux 2G/3G de marque ZTE.
    Ils ont toutefois été inférieurs aux flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles.
    Au cours des prochains semestres, les CAPEX devraient se limiter à des coûts de maintenance et de raccordement des nouveaux abonnés pour être durablement inférieurs aux flux de trésorerie liés aux activités opérationnelles.

    Au 31 décembre 2009, Outremer Telecom disposait d'une trésorerie de 24,9 M€ et le niveau d'endettement net était de 47,3 M€.
    Pour rappel , les montants de provisions constatés en 2009 ont conduit Outremer Telecom à signer en février 2010 un accord avec ses partenaires bancaires pour adapter les ratios financiers de la convention de crédit actuelle.

    Perspectives 2010

    L'évolution favorable de l'activité du Groupe au quatrième trimestre 2009 semble indiquer une stabilisation de la conjoncture économique dans les territoires sur lesquels le Groupe est présent.

    Dans ce contexte, la société considère que la politique d'investissement continue dans les réseaux, les structures opérationnelles et la qualité des services rendus à ses clients, rendue possible par une croissance régulière des flux de cash générés par les opérations, devrait lui permettre de renouer avec une croissance rentable dés 2010, malgré la baisse anticipée des tarifs de terminaison d'appels mobiles au 1er janvier 2010.

    Le management reste toutefois particulièrement attentif à la situation macro économique et très vigilant à ses niveaux de coûts de structure. Le Groupe reste ainsi focalisé sur son objectif d'une croissance rentable en 2010 assortie d'une nouvelle progression de ses flux de trésorerie opérationnels.

    * Après avis du Comité d'audit qui s'est tenu le 29 mars 2010, le Conseil d'Administration, réuni le 31 mars 2010 sous la présidence de Monsieur Jean-Michel Hégésippe, a arrêté les comptes de l'exercice clos le 31 décembre 2009. Les procédures d'audit ont été effectuées. Le rapport des commissaires aux comptes sera émis après finalisation des procédures requises pour la publication du rapport financier annuel.

    A propos d'Outremer Telecom

    Fondé en 1986, le Groupe Outremer Telecom s'est imposé dans les régions d'Outremer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, Réunion et Mayotte) comme le 1er opérateur alternatif de télécommunications capable de proposer une offre intégrée de téléphonie fixe et mobile et d'accès Internet, à l'attention des particuliers et des entreprises. Le Groupe Outremer Telecom a développé son propre réseau de télécommunications et s'appuie sur une marque unique, only. Le Groupe entend développer la convergence de ses différentes offres, sa clientèle entreprise et poursuivre ses services innovants et compétitifs.

    L'information complète sur les résultats de l'exercice est disponible sur le site Internet de
    la société www.outremer-telecom.fr

    Prochain communiqué
    Chiffre d'affaires du 1er trimestre 2010 : jeudi 13 mai 2010



    Groupe Outremer Telecom NewCap.
    Vincent Fabre Agence de Communication Financière
    Directeur Administratif et Financier Simon-Laurent Zaks / Pierre Laurent
    investisseurs@outremer-telecom.fr Tél. : 01 44 71 94 94
    Fax : 01 44 71 94 90
    outremer-telecom@newcap.fr

    Valeur associée
      Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
  • Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant